Sport

Arsenal : Wenger, une légende contrastée

Une sortie tardive pour Arsène Wenger

Hype Soul

Ce vendredi, Arsène Wenger a annoncé qu’il quittera son poste d’entraîneur d’Arsenal à la fin de saison. L’entraîneur était en place depuis 1996 et aura fait du club des Gunners un grand club, mais la fin de sa carrière aura entaché tout ce beau palmarès. 

Grosse annonce ce vendredi matin dans le monde du football : Arsène Wenger a annoncé son départ d’Arsenal à la fin de la saison. Alors que son contrat se termine en juin 2019 et que la tendance était à une saison supplémentaire avec les Gunners, l’entraîneur de 68 ans a décidé de se retirer. C’est dans un communiqué rédigé par ses soins sur le site officiel du club que l’information a été annoncé. «Après avoir pris le temps de la réflexion et aussi celui de discuter avec le club, j’ai décidé qu’il était temps pour moi d’arrêter en fin de saison, a expliqué Wenger. J’ai managé Arsenal avec un engagement total et une intégrité sans faille. Je remercie les fans, les joueurs, le staff et la direction, qui font de ce club un club si spécial. Je demande également aux supporters de continuer à supporter l’équipe pour que nous finissions bien la saison.»

Une légende contrastée par la fin de sa carrière

Arrivé sur le banc d’Arsenal en 1996, Wenger a remporté trois championnats d’Angleterre (1998, 2002, 2004), sept Coupes Coupe d’Angleterre (1998, 2002, 2003, 2005, 2014, 2015, 2017) et sept Community Shield (1998, 1999, 2002, 2004, 2014, 2015, 2017). Il restera dans les livres d’histoires du football notamment pour l’année des Invicibles en 2004 où il n’a pas connu la défaite. Il a également disputé une finale de la Ligue des Champions perdue en 2006 contre le FC Barcelone, et une finale de Ligue Europa perdue aussi face à Galatasaray en 2000. Il aura révélé de nombreux joueurs comme Nicolas Anelka, Cesc Fabregas, Robin Van Persie, relancé des joueurs comme Thierry Henry, Emmanuel Adebayor et pleins d’autres encore. Il restera surtout un technicien reconnu pour ses qualités de formateur et comme un adepte du beau jeu.

Un palmarès long comme le bras seulement voila, sa légende restera contrastée par une fin de carrière décevante. Aucun titre de champion depuis 2004, le club aura même vécu 9 années de disette. Longtemps habitué à la 4e place et devenu la cible des supporters, il n’a pu finir que 6e de Premier League la saison dernière. Conséquence, son club n’a pas participé à la Ligue des champions pour la première fois en 20 ans. L’histoire pourrait se répéter cette saison puisque le club est à nouveau 6e à 14 points de la 4e place de Tottenham. L’entraîneur Français aura peut être la chance de remporter un titre Européen cette saison, seule ligne qui lui reste au palmarès. Son club est encore en lice et disputera une demi-finale face à l’Atletico Madrid. Une victoire qui permettrait à Arsenal de disputer la coupe aux grandes oreilles la saison prochaine.

Interrogé sur son départ en conférence de presse, Jurgen Klopp a été l’un des premiers entraîneurs à lui rendre hommage. “Il a été, et il est toujours, un grand manager de l’histoire du football. Il a eu une immense carrière, mais il a aussi une personnalité exceptionnelle. Il a toujours réussi à faire progresser ses joueurs et à améliorer le jeu de son équipe. 22 ans à la tête d’un même club ! C’est long mais c’est aussi admirable.” Plusieurs joueurs ou ex-joueurs du coach ont fait de même sur leur réseaux sociaux.

Qui pour lui succéder ?

Avant même l’annonce de son départ, la presse Anglaise parlait déjà de certaines pistes comme Patrick Vieira (New York City FC) et Thierry Henry (entraîneur-adjoint Belgique), deux anciennes légendes d’Arsenal. le Telegraph évoquait également les pistes Luis Enrique, Leonardo Jardim (AS Monaco), Julian Nagelsmann (Hoffenheim) ou encore Domenico Tedesco (Schalke 04). Le grand favori semblerait être Carlo Ancelotti, libre depuis son limogeage du Bayern Munich en septembre dernier. En attendant, Arsène Wenger aura encore au minimum 7 matches a dirigé sur le banc de son club, dont un le 29 avril à Manchester où un accueil spéciale devrait lui être accordé.