Sport

Ben Arfa traîne le PSG en justice

Nouvel épisode entre le joueur et le club de la capitale

Hype Soul

Mis de côté par le Paris Saint-Germain depuis plus d’un an maintenant, Hatem Ben Arfa, en fin de contrat quittera le club en fin de saison. Avant de partir, le joueur a décidé de saisir la commission juridique de la Ligue de Football Professionnel. Selon Le Parisien, il conteste une retenue sur salaire de deux jours, la suppression de sa prime d’éthique en décembre dernier et réclame près de 100 000 euros.

Le passage d’Hatem Ben Arfa au Paris Saint-Germain restera dans les mémoires, mais pas pour des raisons sportives. Blacklisté par le club de la capitale depuis plus d’un an, le joueur de 31 ans avait dans un premier temps refusé de quitter le club de la capitale lors des deux dernières périodes de mercato. En novembre dernier, il attaquait le PSG à la commission juridique de la Ligue de Football Professionnel dans le but d’être traité comme les autres joueurs pros Parisiens.

Tout cela pour une gastro-entérite…

Ce jeudi, Le Parisien nous apprend que l’ancien Lyonnais aurait réitéré. Cette fois, Ben Arfa conteste une retenue de salaire de 2 jours et la suppression de sa prime d’éthique, soit au total près de 100 000 euros. Victime d’une gastro-entérite en décembre dernier, Ben Arfa n’avait pas pu se rentre au stage à Doha. Sa maladie avait été contesté à l’hôpital Américain de Neuilly-sur-Seine, mais il n’avait pas apporté un arrêt de travail au PSG. Résultat, il a été sanctionné. Interrogé par le quotidien, son avocat Me Jean-Jacques Bertrand déclare : «Jusqu’ici, Hatem avait toujours reçu sa prime d’éthique. Le PSG a cumulé deux sanctions pour des faits dont nous avons apporté les justifications. Le club estime qu’elles ne sont pas suffisantes mais elles ne peuvent pas entraîner deux sanctions. Il ne peut pas y avoir de double peine. C’est un principe de droit. Surtout, on remet en cause la validité de la prime d’éthique telle qu’elle est inscrite dans son contrat. C’est une clause potestative, c’est-à-dire qui ne peut être mise en œuvre que de manière discrétionnaire par une seule des deux parties. Une clause potestative est une clause nulle.»

Les deux parties seront prochainement convoquées par la Ligue de Football Professionnel pour une confrontation.