LifestyleSport

Le flop 5 de l’Equipe de France pendant la Coupe du Monde

Hype Soul

Didier Deschamps veut retenir le positif du Mondial, mais l’Equipe de France, si elle a retrouvé son envie et son jeu, n’a pas encore corrigé quelques problèmes. Voici le Flop 5 des Bleus, qui a été entrevu pendant le Mondial.

[su_divider top=”no”]

5. La gestion du cas Ribéry

Franck Ribéry n’a pas pu disputer le Mondial pour cause de mal de dos persistant. S’il n’a pas été du voyage au Brésil, c’est durant la compétition que les choses se sont corsées. Le médecin des Bleus, Franck Le Gall, a avoué quelques jours plus tard que Franck Ribéry avait peur des piqûres. Elles lui auraient permis de subir des infiltrations et ainsi, guérir plus vite. Mais, Ti’ Franck a répondu à sa manière au staff d’une Equipe de France :«Je n’ai pas peur des piqûres. Mais je ne souhaitais pas me faire injecter de la cortisone par le médecin français. Je sais que ce n’est pas bon». Une réaction qui n’a finalement pas fait trop de dégâts dans le groupe France, déjà préparé pour le Mondial. Maintenant, la question se pose : dans quel état Franck Ribéry peut-il encore reprendre sa place en Bleu ?

4. Olivier Giroud, le flop offensif des Bleus ? 

Olivier Giroud a peut-être été l’une des rares déceptions de ce Mondial bleu. Avec un but marqué lors du Mondial, l’attaquant d’Arsenal n’a pas été si étincelant que cela. Transparent lors de sa titularisation contre le Nigéria, en huitièmes de finale, le joueur n’aura pas forcément gagné sa place de titulaire. Pire, son entente avec Karim Benzema, poussé à gauche, n’a jamais été démontrée. Pourtant, lors des matchs amicaux, l’ancien montpelliérain avait demandé à être titulaire lors du Mondial, après de bonnes prestations. Malheureusement pour lui, au Mondial, Giroud n’aura pas montré grand chose. Pousser Benzema sur le côté gauche a été peut-être l’une des erreurs de Deschamps contre le Nigéria.

3. Karim Benzema, l’attaquant pas si en forme que ça.

Auteur d’un doublé contre le Honduras, et d’un but contre la Suisse, Karim Benzema s’est montré particulièrement affûté lors des matchs de poules. Mais, sorti des phases de groupe, Karim Benzema n’était que l’ombre de lui-même. Absent du jeu contre le Nigéria, malgré deux grosses occasions, en fin de match, Karim Benzema aura traîné sa peine contre l’Allemagne. Pas forcément remis en cause, il a peut-être manqué d’un attaquant réaliste, capable de marquer sur une seule occasion. Malgré trois buts durant ce Mondial, KB9 a réussi un Mondial mi-figue, mi-raisin.

2. Les coups de sang de Sakho, Pogba sur le terrain

Le coup de sang de Luis Suarez sur Chiellini a fait quelques frayeurs à tous ceux qui avait effectué des gestes d’humeur sur leurs adversaires. Dans le groupe France, Olivier Giroud aurait pu être averti, à posteriori pour ses deux fautes, certes involontaires mais qui ont fait des dégâts côté suisse. De même pour Paul Pogba et son geste d’humeur après un tacle du Hondurien, Palacios. C’est plutôt le cas Mamadou Sakho qui aurait pu être préjudiciable aux Bleus, avec un coup de coude sur un joueur de l’Équateur. Heureusement, son cas n’a pas été sanctionné. Mais, attention, depuis la morsure de Suarez, les sanctions risquent de pleuvoir de plus en plus !

1. Les WAGS françaises et leurs caprices

La machine France a bien marché durant ce Mondial. Mais, les femmes des joueurs auraient pu donner une ambiance délétère dans le groupe France. En cause, un hôtel pas assez prestigieux selon les Wags françaises, toutes venues à Rio pour supporter les Bleus. Un caprice cédée par le manager des Bleus, Erwan le Prévost, qui leur a offert un hôtel plus prestigieux sur les bords de la place de Copacabana. Pire, ces belles demoiselles ont été jusqu’à critiquer ouvertement le manager de l’Equipe de France, qui aurait été exclu du groupe France, selon le journal L’Equipe. Heureusement, l’engouement populaire pour les Bleus a enfoui cette affaire !

Hype Soul

4 commentaires

Leave a Response