News

Hip Hop Symphonique : Quand le hip hop rencontre l’orchestre Philarmonique

Hype Soul

C’était l’évènement du mois d’octobre dernier, Mouv a convié Hypesoul à la troisième édition de Hip Hop Symphonique. On vous raconte le concert exceptionnel qui mêle orchestre symphonique et rap français comme si vous y étiez.

Mercredi 31 octobre dans les locaux de Radio France dans le XVIe arrondissement de Paris. Pendant que certains s’apprêtent à fêter Halloween, Hypesoul était convié à un événement exceptionnel : le troisième volet de Hip Hop Symphonique, un concert qui permet la rencontre entre l’Orchestre Philarmonique de Radio France (dirigé par Dylan Corlay), le live band The Ice Cream et le rap français. Cet événement, c’est Issam Krimi qui est en l’initiateur. Nous sommes donc aller à sa rencontre.

“Depuis quelques années, avec l’arrivée du hip hop chez Radio France, il y a une tradition musicale. Il y a deux orchestres prestigieux qui ont l’habitude d’accueillir toutes les musiques. On a donc eu envie de faire quelque chose d’assez fou et qui rassemble. Etant donné que je viens du jazz, quand l’idée est venue je me suis dit : enfin quelque chose ou je vais kiffer. On est parti sur ce principe ou le rap peut très bien se mélanger à un orchestre.”

Même si l’idée est aussi belle que conceptuelle, incité les rappeurs à participer à un tel concert n’est pas une tâche facile. Pour cette édition 2018, Mouv a tout de même attiré S.Pri Noir, Sofiane, Sniper, Dosseh et Wallen. Si pour Dosseh a été celui qui a répondu favorablement le premier, on imagine excité à l’idée de participer à un tel show inédit, il nous explique comment la mise en relation se réalise.

“A partir du moment où l’on choisi les artistes, je prends beaucoup de temps avec eux de bien discuter avec eux. Ce qui est important pour moi, c’est qu’ils puissent retrouver leur morceau, c’est à dire le mood, l’esprit, le flow. Lorsqu’on arrive à trouver les titres ensembles, c’est parti. Si on n’y arrive pas, c’est pas grave. Ca sera peut être pour les prochaines éditions. Les rappeurs restent quand même des artistes assez mélomanes. Ils adorent la musique et passent la journée à en écouter pour être inspirer et écrire. Donc quand on est sur ce genre de projet, la discussion va assez vite. Pour moi c’est assez intéressant de mettre en place cette adaptation musicale qu’on verra nulle part ailleurs. Les gens qui les connaissent vont aussi redécouvrir des titres différemment, sans les pervertir.”

Derrière, le concert débute. Devant un auditorium plein à craquer, c’est DJ qui ouvre le bal suivi par l’Orchestre Philarmonique. Derrière, S.Pri Noir est le premier rappeur a se produire sur la scène. Le rappeur Parisien nous a interprété les titres “Skywalker” et “Highlander” tiré de son premier album Masque Blanc. Il a été suivi par Sofiane et sa fougue habituelle, venu interpréter “Lundi” et “Mon ptit loup” de son album Affranchis, Dosseh avec “A chaque jour” et l’incontournable “Habitué”. Pour sa première, le rappeur originaire d’Orléans semblait énormément transporté par le côté acoustique. A noter pour l’anecdote qu’il est aussi le premier artiste a ramené l’autotune dans l’Hip Hop Symphonique.

Côté old school, Sniper, qui vient de sortir son nouvel album Personnalité Suspecte Vol. 1 a performé avec le classique “Graver dans la roche”, et Wallen a clôturé avec les inoubliables “Mes Rêves” et “L’olivier”. Le moment le plus touchant de la soirée restera l’hommage à Aretha Franklin rendu par Ayelya, une des choristes du soir, avec une reprise de “A Naturel Woman”. Si les prochains sont déjà en cours de préparation, ce genre concert reste un moment à vivre. Cela nous a permis de découvrir des morceaux que l’on apprécie avec nos écouteurs, en voiture ou devant notre télévision mais sous une autre forme. Une forme inédite qui rend l’Hip Hop Symphonique unique. “Cette troisième édition marque une chose sur l’avenir. On a crée un événement qui n’existait pas, nous déclarait Issam après le concert. J’espère que ça amenera plus de concert hip hop aussi travaillé avec des musiciens et surtout qu’on réussira à prouver que ce genre musicale aussi se joue.” De la part d’un média qui a apprécié sa soirée, c’est tout ce que l’on peut souhaiter pour les prochaines années. En attendant, on vous laissez découvrir le tout en image.