MusicNews

Iggy Azalea est-elle vraiment la reine du rap féminin ?

Hype Soul

Forbes a élu la rappeuse australienne comme celle qui domine le rap féminin aux USA. Aujourd’hui, la rappeuse est devenue incontournable, faisant le tour des télévisions et radios, non seulement pour la promotion de son album, mais aussi grâce aux succès de ses singles. Pourtant, aujourd’hui, après ce premier album, elle domine d’ores et déjà les charts. De quoi mettre à mal le succès de Nicki Minaj ? Pas si sûr ! 

Un phénomène autant people que musical

La rappeuse Iggy Azalea est peut-être tout ce que la musique américaine et surtout le rap américain attendait ! Et pour cause, la rappeuse australienne s’est créée un grand réseau dans le monde des médias avec sa première carrière de mannequin aux côtés de l’agence mondiale Elite, en plus de sa relation avec A$AP Rocky. Tout s’est ensuite enchaîné : un buzz sur ses premières vidéos, des premiers singles qui cartonnent rapidement, notamment son clip “Fancy”, vu plus de 54 millions de fois. C’est surtout ses performances lors d’un premier album qui fait saliver ses producteurs : déjà plus de 148 000 exemplaires vendus dans le monde, où les singles sont des tubes. Le phénomène est archi-important. Pourtant, son look est aux antipodes d’une rappeuse : talons aiguilles sur scène, collants et leggings. Alors, oui, sa musique marche, mais c’est aussi sa marque Azalea qui fait vendre ! De la provocation et un peu de buzz font bercer la carrière de la jeune australienne de 23 ans.

Du marketing dans tout ça ? 

Evidemment, en apparaissant sur le plateau des Billboard Music Awards, de la finale de Dancing in the Stars, au Good Morning America, la rappeuse australienne a compris les affres du business. Derrière, ses producteurs cherchent à faire le buzz, pour elle, et malgré elle. Son interview où elle annonce qu’elle subit des atouchements auprès de son public en est la preuve. De même, son clash avec Tyler The Creator a rendu les médias encore plus intéressés par ce phénomène Iggy. Derrière, sa popularité tend à augmenter, mais reste loin, très loin de celle de Nicki Minaj, la reine actuelle du rap américain. Alors que son public se voulait hétérogène, le public afro-américain, fan de rap n’a pas forcément aimé les chansons de la belle australienne.

 Iggy Azalea chante “Fancy” aux Billboard Music Awards 2014

Du rap pas vraiment rap ? 

A l’écoute de The New Classic, son premier opus, une chose retient l’attention : peu de morceaux réellement rap, et juste quelques débits de flow sur toutes les chansons. Au-delà de ça, l’Australienne manque de force dans ses prises de paroles. Pire, Iggy Azalea semble se concentrer sur une cible simple, souvent juteuse, les adolescents et adolescentes, avec ce rap mi-pétillant, mi-barbie. Car, derrière, la jeune femme de 23 ans semble totalement perdue ; elle ne donne pas l’impression d’être concernée lors de ses shows en direct, par exemple.

Nicki Minaj, encore intouchable

Pour beaucoup, Iggy Azalea peut prendre le trône, laissé vacant par Nicki Minaj. Pourtant, la rappeuse de Young Money est très perspicace. En commençant par un single, tout juste sorti, “Pills n Potions” qui a fait l’unanimité auprès des fans. Alors que les critiques n’ont pas été si bonnes que cela pour The New Classic d’Iggy, Nicki Minaj peut tout remettre dans l’ordre. Et cela dès 2014. Histoire, peut-être de créer une nouvelle rivalité, qui devrait s’annoncer très, très chaude. Encore une fois, Iggy Azalea devra prouver sur la durée qu’elle est plus qu’un phénomène musical de mode !

 

 

 

Hype Soul

2 commentaires

%d blogueurs aiment cette page :