SociétéSport

LeBron James ouvre une école pour les plus démunis dans sa ville natale

La black excellence, c'est aussi ça

Hype Soul

Nouvelle signature des Los Angeles Lakers, LeBron James vient d’ouvrir l’école I Promise School à Akron dans l’Ohio. Financé par la star et la LeBron James Family Foundation, l’école sera destinée aux plus démunis et accueillera 240 enfants de la région.

Bien qu’il ne soit plus joueur des Cleveland Cavaliers, le King avait martelé qu’il serait toujours un enfant de son Ohio natale et la communauté d’Akron. La star a tenu parole en posant un acte symbolique qui lui tenait à coeur. Avec la LeBron James Family Foundation, LeBron James inaugure son I Promise School, chez lui, à Akron. L’école aura pour but principal d’aider les enfants dans des conditions sociales et familiales compliquées. Inauguré lundi, l’école accueillera 240 enfants dans ses locaux, qui comprennent notamment un mur avec 114 paires de chaussures portées en match par LBJ. Une chaussure par paire sera mise en vente et les bénéfices iront à la fondation de James. Chaque acheteur verra son nom affiché sur le mur de l’école. Les enfants auront quant à eux pour objectif de terminer le cursus afin d’avoir leur entrée à l’université d’Akron entièrement payée par le triple champion NBA. «Peu importe que vous ayez grandi dans des quartiers défavorisés, en particuliers moi qui ai grandi ici à Akron, dans l’Ohio. J’ai la chance de pouvoir faire bouger les choses donc je veux que les gens sachent que ces enfants auront toujours l’opportunité de réussir comme tous les autres», a déclaré le joueur de 34 ans dans son discours d’inauguration.

“J’aimais ce défi d’aller aider une équipe qui n’a plus connu le succès depuis longtemps”

Très discret depuis son arrivée aux Lakers, LeBron James a tenu sa première interview depuis son arrivée à ESPN. Il y a expliqué les raisons qui l’ont poussé à rejoindre la franchise Californienne, notamment le défi que cela représente. “J’ai vraiment réfléchi beaucoup, et longtemps, à la possibilité de faire équipe avec Ben (Simmons) et (Joel) Embiid, ou avec (James) Harden et Chris (Paul).  Mais j’ai eu le sentiment qu’à ce moment de ma carrière – comme avec Miami, où tout le monde disait que je rejoignais une « super team » alors qu’ils avaient fait 47-35 l’année avant que j’arrive – j’aimais ce défi d’aller aider une équipe qui n’a plus connu le succès depuis longtemps. Les Lakers n’ont pas fait les playoffs depuis quelques années, mais la franchise fait partie des clubs historiques au même titre que les Cowboys, les Patriots, Manchester United, les Celtics. C’est quelque chose d’important pas seulement pour moi, mais aussi pour ma famille et l’histoire du basket en général.”