LifestyleSport

Le Onze du Mondial par HypeSoul

La Coupe du monde s’est terminée avec la victoire allemande contre l’Argentine (1-0). Beaucoup de joueurs ont donné une très  frote impression, lors de ce mois de football non-stop. Evidemment, tous les joueurs ne pouvaient pas participer à notre onze des meilleurs joueurs du Mondial ! 

[su_divider top= »no »]

Gardien de but : Manuel Neuer (Allemagne)

Sans grande surprise, le dernier rempart allemand a été LE gardien le plus spectaculaire du Mondial. Avec 4 buts encaissés, et une main de fer, celui qu’on surnomme le « Mur de Berlin » a été en confiance, tout au long de la compétition, à l’image de ses sorties, bien en dehors de sa surface. Avec 86,2 % d’arrêts réalisés sur les frappes adversaires, le gardien du Bayern Munich a été omniprésent et fait donc partie, sans conteste, de notre Onze !

neuer coupe du monde 2014

Latéral gauche : Marcos Rojo (Argentine)

Véritable révélation aux yeux du grand public, ce défenseur latéral droit aura été indispensable sur le côté gauche de l’Albiceleste, notamment pour alimenter Agüero, puis Lavezzi. Rugueux et extrêmement précieux à la récupération, ce joueur du Sporting Portugal, qui devrait faire du bruit durant le mercato, a été une des pièces maîtresses de l’équilibre défensif de l’Argentine, aux côtés de Garay et Demichelis. A seulement 24 ans, on devrait le revoir en Russie pour le Mondial 2018.

rojo coupe du monde 2014

Défenseur central : Ron Vlaar (Pays-Bas) 

Lui aussi était inconnu au bataillon. Ron Vlaar a démontré, à 29 ans, qu’il n’avait pas gagné la confiance de Van Gaal pour rien. Impressionnant dans les duels, notamment face à Lionel Messi en demi-finale contre l’Argentine. Si les Pays-Bas ont souvent eu du mal dans le secteur défensif, seul Ron Vlaar a été régulier, et fait partie de ce Onze. Evoluant à Aston Villa, les plus grands clubs sont déjà sur sa trace.

vlaar coupe du monde 2014

Défenseur central : Mats Hummels (Allemagne)

On disait la défense allemande trop lente. Quelques fois prise sur les longs ballons, l’arrière-garde a tout de même réussi à limiter la casse, notamment contre le Ghana (2-2). Evidemment, il y a eu des points faibles dans cette défense, mais elle n’aura jamais cédé. Mats Hummels a été un joueur décisif de la charnière, avec un très bon jeu de relance, et nombres de duels gagnés. Auteur de 2 buts, ce défenseur a été le bourreau des Bleus, auteur du seul but du match (1-0). On ne lui en veut pas puisqu’il apparaît sur notre Onze !

hummels coupe du monde 2014

Latéral droit : Philip Lahm (Allemagne)

Trop d’allemands dans notre Onze ? Ca ne semble pas fini ! Enfin récompensé pour son troisième mondial, celui qui représente cette génération dorée du football germanique a été très propre dans ses montées offensives sur son côté droit, et sur son repli défensif. Surtout que son Mondial a failli virer au cauchemar, puisqu’avant les phases éliminatoires, Lahm évoluait devant la défense allemande. Heureusement Löw a su réajuster l’erreur, et depuis, Philip Lahm a été impérial.

lahm coupe du monde 2014

Milieu défensif : Javier Mascherano (Argentine)

Et dire qu’il évolue en défense au FC Barcelone. Javier Mascherano a rappelé au monde entier qu’il est toujours le roi des sentinelles. Combattant jusqu’au bout, voire même jusqu’à la limite de l’exclusion, le joueur du Barça aura été partout, et a fait partie des « travailleurs de l’ombre » de l’Argentine, au côté de Biglia et Gago. Son défaut de vouloir relancer trop vite aurait pu faire mal à l’Argentine, mais il n’en était rien. Rien que pour son travail, il fait partie de notre Onze.

mascherano coupe du monde 2014

Milieu offensif : James Rodriguez (Colombie)

Il aura été fantastique durant ce Mondial. Auteur de 6 buts, et de deux passes décisifs, James Rodriguez est, sans conteste, dans les chiffres, le meilleur joueur du tournoi. Portant à bout de bras la Colombie, éliminée en quarts de finale, le milieu de l’AS Monaco a traversé cette compétition, comme l’un des tauliers de la Coupe du Monde. A seulement 23 ans, James Rodriguez a le monde à ses pieds. Mérité.

james rodriguez coupe du monde 2014

Milieu offensif : Toni Kroos (Allemagne)

L’Allemagne a peut-être son Xavi. Véritable espoir du football allemand, depuis plusieurs saisons déjà, Kroos a prouvé qu’il avait passé une étape supérieure dans sa carrière. Relances propres, vision du jeu et placements parfaits sont ses points forts, tant il aura réussi à prendre le dessus et à délivrer des passes décisives (4 au total). Le très probable néo-madrilène mérite amplement sa place.

kroos coupe du monde 2014

Ailier : Thomas Müller (Allemagne)

On ne pouvait pas ne pas l’insérer dans ce Onze-type ! Etincelant pendant ce Mondial, particulièrement technique et intraitable, Thomas Müller n’a pas eu le titre du meilleur buteur, ni celui de meilleur joueur, mais son sacrifice avec l’Allemagne, et surtout ses buts décisifs l’ont rendu indispensable. Il est l’anti-star du football, mais on devrait le voir très haut pour le Ballon d’Or 2014. Rappel : Thomas a seulement 24 ans.

muller coupe du monde 2014

Attaquant : Lionel Messi (Argentine)

Qu’on se le dise, Messi n’a pas été totalement à la hauteur lors de sa finale. Certes, lors des matchs de poules, il aura été décisif sur les trois matchs. 4 buts au total et une passe décisive, de quoi faire taire, alors, ses possibles détracteurs. L’étoile qu’il voulait en finale n’a jamais été présente pour l’Argentine. Dommage, son pays attendait ça depuis très longtemps déjà !

messi coupe du monde 2014

Ailier : Arjen Robben (Pays-Bas)

Il vit une seconde jeunesse. Le Néerlandais a été le joueur le plus dangereux de ce Mondial. Évoluant à une vitesse redoutable, Arjen Robben a été l’un des artisans de la claque donnée à l’Espagne, mais aussi pour la suite, où avec un Van Persie un peu en dessous de son niveau, il a su prendre le jeu à son compte. Certes, on peut lui en vouloir de chercher systématiquement le penalty. Toutefois, un Robben honnête, ce n’est pas tout à fait celui qu’on aime détester.

robben coupe du monde 2014

14 commentaires

%d blogueurs aiment cette page :