CinémaLifestyle

Pacific Rim : Uprising on l’a vu pour vous!

Un film digne d'un manga

Hype Soul

Les fans de manga style Evangelion ou Patlabor cette suite de Pacific Rim est pour vous, on vous rassure pas de Spoiler dans cette critique de ce film de Science-fiction. Pacific Rim Uprising est le digne successeur de la première mouture et on l’a vu pour vous.

 

Réalisé par Steven S. DeKnight (série Dardevil de Marvel) à partir d’un script écrit par DeKnight, Emily Carmichael (RPG OKC), Kira Snyder (The 100), et T.S. Nowlin (Le Labyrinthe). Rappel des faits . Pacific Rim Uprising se déroule 10 ans après les événements du premier film, et les énormes monstres appelés “Kaiju” sont retournés dans les brèches océaniques le long de la côte du Pacifique. 

John Boyega (Star Wars: Le Réveil de la Force) joue le rôle du rebelle Jake Pentecost, un pilote Jaeger autrefois prometteur dont le père légendaire (protagoniste du premier Pacific Rim joué par Idris Elba himself) a donné sa vie pour assurer la victoire de l’humanité contre le monstrueux “Kaiju“(monstre géant). Jake a depuis abandonné sa formation pour se laisser entraîner dans un monde criminel. Mais quand une menace encore plus irrésistible est déchaînée pour déchirer nos villes et mettre le monde à genoux, il a une dernière chance de vivre selon l’héritage de son père par sa soeur séparée, Mako Mori (Rinko Kikuchi) – qui dirige une nouvelle génération de pilotes courageux qui ont grandi dans l’ombre de la guerre. Alors qu’ils cherchent la justice pour les morts, leur seul espoir est de s’unir dans un soulèvement mondial contre les forces de l’extinction. Jake est rejoint par le pilote rival doué Lambert (“Fast & Furious” Scott Eastwood fils du grand Clint) et Jaeger hacker Amara, 15 ans (nouvelle venue Cailee Spaeny), comme les héros du PPDC deviennent la seule famille qu’il a quitté. S’élevant pour devenir la force de défense la plus puissante à jamais marcher sur la terre, ils se dirigeront vers une toute nouvelle aventure spectaculaire sur une échelle imposante.

Côté film maintenant, les fans de science-fiction seront ravis et par rapport aux combats le film ressemble plus à un Transformers de bonne facture plutôt que le premier Pacific Rim;  graphiquement le film est plus clair, les combats plus léchés et les décors permettent d’apprécier à souhait visuellement le film, on croirait regarder un Robotech tellement les robots sont grands et surtout reconnaissable. En effet le premier opus les combats avaient lieu la nuit, sous la pluie etc… qui donnait une impression mitigé de la visibilité des actions. Le film se déroule par ailleurs sur tout le globe aussi bien en Chine que en Australie et le casting est également international donc dépaysement garantie.

Le choix aussi de mettre John Boyega est un choix judicieux car c’est bien la star montante du cinéma mondial (nouvelle trilogie Starwars, Detroit, The Circle) où il campe le rebelle Pentecost. 

Le rôle d’Idris Elba dans le premier film m’a beaucoup marqué. À l’époque, je me produisais dans des clubs de théâtre, et en 2013, je me souviens d’avoir vu une affiche quand j’étais dans le bus: Idris Elba dans le rôle de Stacker, dans sa combinaison noire de Jaeger. Cette image, et tout ce qu’elle représentait, m’a vraiment frappé, et motivé

Le film introduit également des nouveaux personnages mais on vous laisse découvrir mais chacun apporte sa touche, le film est différent du premier et si vous ne l’avez pas vu cet opus se laisse regarder sans problème.

Bon divertissement à aller voir entre geeks ou avec toute la famille

Pacific Rim Uprising en salle dès le 21 mars 2018