MusicNews

R. Kelly et XXXTentacion exclus des playlists Spotify

Kells et XXX persona non grata sur Spotify

Hype Soul

Visés par des problèmes d’agression sexuelle et de violence conjugal, Spotify a décidé d’exclure R. Kelly et XXXTentacion des playlists de la plateforme.

Depuis jeudi, il est impossible de trouver un titre de R. Kelly et de XXXTentacion sur les playlists créées par Spotify. Le géant suédois du streaming a décidé de retirer tous les morceaux des deux artistes Américains de ses playlists. Cette décision fait suite à une nouvelle charte sur les contenus et comportements haineux. Accusé depuis des années de violences sexuelles envers les femmes, R Kelly, a également été inculpé pour pornographie impliquant des mineurs en 2002 mais acquitté en 2008. En 2017, il s’est vu être accusé d’avoir des esclaves sexuelles à domicile. De toutes ces accusations, l’artiste n’a jamais été condamné. La nouvelle, qui arrive dix jours après l’appel du mouvement Time’s Up “#MuteRKelly”, qui a appelé à « couper les ponts » avec le chanteur, a été salué par ces derniers. “Nous trouvons que cette décision de Spotify est une victoire, et ce n’est qu’une étape de plus dans notre mission de faire taire R. Kelly”, peut on lire dans un communiqué.

«Sa musique sera toujours disponible sur notre service, a précisé un porte-parole de Spotify à Billboard. Mais Spotify n’en fera pas la promotion. Nous ne censurons pas de contenu à cause du comportement d’un artiste ou d’un créateur, mais nous voulons que nos décisions éditoriales – ce que nous choisissons de programmer – reflète nos valeurs. Lorsqu’un artiste ou un créateur fait quelque chose de particulièrement haineux ou violent, ça peut affecter notre façon de travailler avec lui.»

Même sanction pour XXXTentacion

XXXTentacion a également disparu des playlists Spotify. Jusqu’à présent, le titre “SAD!” figurait dans la playlist RapCaviar, comportant 9,5 millions de followers. Accusé de violences envers plusieurs femmes, séquestration et torture sur une ex-compagne, le rappeur de Floride s’est vu lui aussi être sanctionné par Spotify. Bien évidemment, les deux camps se sont montrés assez remontés face à cette décision. Une porte-parole de XXXTentacion a déclaré au New York Times par mail : “Je n’ai pas de commentaire à faire, juste une question. Spotify va-t-il retirer tous les artistes listés ci-dessous de ses playlists?” Elle cite notamment Michael Jackson et Dr. Dre.

Côté R. Kelly, l’équipe du chanteur clame dans divers médias US qu’il n’a “jamais été accusé de haine et ses textes expriment l’amour et le désir”. L’entourage de la star rappelle également que, contrairement à l’interprète du remix d’“Ignition” la plateforme de streaming « faisait la promotion d’autres artistes » condamnés par la justice, arrêtés pour violence conjugale ou qui « chantent des textes violents et hostiles aux femmes par nature ». Ses proches ont également accusé Spotify de « se plier aux caprices des réseaux sociaux » et de « choisir son camp » dans une affaire « qui n’a rien à voir avec le service aux consommateurs ».