Société

Starbucks va former ses employés pour éviter les actes racistes

L'enseigne connue pour son café va mettre de l'eau dans son marc

Hype Soul

Face à la vague d’indignation vécu après l’arrestation de deux hommes noirs dans un de ses cafés, Starbucks a décidé d’agir. Mardi, le groupe a annoncé la fermeture de plus de 8.000 établissements américains l’après-midi du 29 mai. Le but : former ses employés pour “empêcher les actes de discrimination.” 

Starbucks va fermer l’ensemble de ses cafés aux États-Unis l’après-midi du 29 mai. La chaîne a décidé d’organiser une formation à ses employés consacrée au racisme, après le scandale causé par l’arrestation de deux hommes noirs dans une de ses enseigne. Un scandale qui a mis Starbucks sous le feu des critiques après la diffusion, jeudi, d’une vidéo par une cliente d’un Starbucks de Philadelphie qui a rapidement fait le tour des réseaux sociaux durant le week-end. On y voit deux hommes noirs, être interpellés et menottés par plusieurs policiers alors qu’ils attendaient une troisième personne pour commander. Malgré les excuses du groupe Américain, des personnalités noires comme le rappeur T.I s’étaient levés pour appeler au boycott.

(La police a été appelée parce que ces hommes n’avaient rien commandé. Ils attendaient un ami, qui est arrivé alors que ses amis étaient embarqués en menottes pour n’avoir rien fait. Tous les autres Blancs se demandent pourquoi ça ne nous est jamais arrivé quand on fait la même chose.)

La formation du personnel aura pour objectif d’ «empêcher les actes de discrimination dans nos enseignes», indique le groupe dans un communiqué, et «sera délivrée à près de 175.000 employés à travers le pays et fera partie du processus d’intégration de nos nouveaux employés». Durant cette formation, les employés devront suivre «un programme destiné à corriger les préjugés racistes, promouvoir l’intégration, prévenir les discriminations et s’assurer que n’importe qui à l’intérieur d’un Starbucks se sente à l’abri et le bienvenu». Ce sont au total plus de 8.000 établissements qui seront fermés à cette occasion aux Etats-Unis.