News

Un groupuscule d’extrême droite souhaiterait tuer Médine

L'euphorie de la victoire en Coupe du Monde n'aura pas duré très longtemps...

Hype Soul

Plusieurs membres du groupuscule AFO ont été interpellés et placés en garde à vue ce lundi. Selon LCI, ils prévoyaient d’attaquer des cibles liés, selon eux, à l’islam radical. Parmi les cibles il y aurait le rappeur Médine, récemment au coeur d’une polémique lié à ses concerts au Bataclan.

De l’appel au boycott à la planification d’un assassinat. Le groupuscule d’ultradroite Actions des Forces Opérationnelles (AFO) s’était fait connaître par “l’opération Halal”, visant à empoisonner de la nourriture halal dans des supermarchés. Lundi soir, LCI nous apprend que les membres d’AFO prévoyaient l’assassinat de Médine ainsi que d’autres cibles considérées comme islamistes. La raison, la polémique qu’on peut qualifiée de stupide planant autour des concerts du rappeur originaire du Havre au Bataclan. En quelques tweets, des membres influents de la fachosphère, des politiques et des journalistes étaient parvenus à faire des deux concerts une affaire d’Etat. Toutes ces personnes justifiaient leur position par le titre de l’album Jihad, le plus grand combat est contre soi-même et certaines phrases du morceau “Don’t Laïk”. Des rassemblements devant la salle de concert avaient même été organisés.

De son côté, Médine a préféré prendre la chose sur le ton de l’humour en répondant sur Twitter avec du second degré.