HYPESOUL

On vous pardonnera de nous considérer comme des retardataires tant le phénomène 03 Greedo marque les états-unis depuis 2016. Et pourtant la légende vivante de Watts n’est pas encore assez reconnue dans l’hexagone, un fait qui montre à quel point notre pays à du mal à intégrer les innovations venus des états-unis dans le bon timing. Peut-être le rappeur est-il tout simplement trop insolite pour intégrer les mœurs de notre pays. Car 03 Greedo est sûrement l’un des artistes les plus iconiques des dernières années.

Comment en effet qualifier un énergumène qui à publiquement insulté 2Pac, à failli écoper de la prison à perpétuité et à renouveler le son de L.A au tournant des années 2010. Ces faits majeurs de son exposition publique ont fait la renommée de 03 Greedo, un real gangsta qui contrôle le son de Los Angeles depuis sa prison depuis 2018. Alors que le rappeur purge une peine de 20 ans d’emprisonnement, son aura continue d’exister au sein de la Californie et de forger sa légende. The Wolf Of Grape Street, sa première mixtape sortie chez Alamo Records en 2018 reste l’un de ses faits d’armes et vous est raconté ci-dessous en parallèle de l’épopée du rappeur. 

Condamné depuis la naissance

C’est un constat triste. Un grand pourcentage des rappeurs américains ont vécu une enfance difficile dû principalement à leur environnement. 03 Greedo n’échappe pas à la règle, bien au contraire. La jeunesse du rappeur est peut-être l’une des plus dramatiques que nous ayons vu dans le paysage américain. Le père de Greedo, un des premiers membres des Crips, le quitte alors qu’il n’a que 1 an dans un accident de moto. L’absence paternel pose donc les bases de sa jeunesse qu’il passe à Gardena avec sa mère, sa sœur et son frère.

Très jeune, Greedo est atteint d’infections de l’oreille qui vont le rendre demi-sourd et développer sa voix peu naturelle. Il devient un vagabond des rues californiennes a peine 10 ans passé en traînant dans des endroits mal famés et devient addict à la cocaïne à seulement 13 ans. L’année de ses 17 ans est ensuite charnière. Sa mère l’expulse de chez lui et Greedo met enceinte sa petite-amie avec qui il aura une fille. Il est alors condamné à vendre de la drogue pour subvenir aux besoins de sa famille et passe de très longues nuits dans la rue. 

Le rappeur finit par se stabiliser et s’installer à Jordan Downs à Watts, l’un des pires quartiers de la Californie. Ses connexions dans la rue l’amène à rejoindre les Grape Street Crips, un gang paré de violet à l’instar du bleu en référence au nom de leur quartier. Ses frasques le condamnent à un premier séjour en prison aux alentours de 2010. A sa sortie, les prémices de son génie commencent à naître. Il se lance dans la musique sous le nom de Greedy Giddy et harcèle Soundcloud à partir de 2010 avec des mixtapes dont les plus connues sont la série des Bi-Polar. Même si le succès ne se présente pas à lui, Greedo est à cette époque en train de construire sa légende calmement mais sûrement dans son antre mauve. 

Le Cow-Boy des temps modernes

Un point de divergence arrive ensuite en 2016. Le 28 Juin de cette année-là, Greedo et un ami sont à quelques instants de bouleverser leurs vies. Partant de Memphis pour rejoindre Los Angeles, les deux compères ont pour mission de livrer un énorme sac de 400 grammes de Méthamphétamine. Bien évidemment, ils se font intercepter par une voiture des fédéraux et écopent de lourdes charges pour possession de drogues et  d’armes à feu. Emprisonné pendant 8 jours à Amarillo, sa caution de 20 mille dollars est levée et le loup retourne dans sa tanière avec la conviction qu’il doit changer sa vie. Première mesure de son changement, le rappeur modifie son nom.

Adieu Greedy Grizzy, 03 Greedo vient de naître et L.A s’apprête à vivre une nouvelle ère musicale. Greedo ne vit plus dans la rue à partir de 2016, le rappeur passe maintenant ses jours à enregistrer. Les deux premiers volets de Purple Summer et la mixtape Money Changes Everything  font rapidement la renommée de Greedo en Californie, notamment grâce au single “Mafia Business” et “Never Bend”. Le troisième volet de Purple Summer marque ensuite un autre tournant dans sa carrière. La cover parle pour elle-même. Car en 2017, 03 Greedo est arrêté par des chasseurs de primes et conduit au Texas pour être jugé. 

300 est l’inimaginable nombre d’années qui est requis contre 03 Greedo lors de son jugement. Bien heureusement, le rappeur plaide coupable et écope de 20 années qu’il devra commencer à purger en Juillet 2018. Déjà embarqué sur un radeau de fortune, la vie de Greedo est alors au bord de la noyade. On lui accorde néanmoins une année de liberté avant de purger sa peine. 03 Greedo à donc très peu de temps pour s’extirper au maximum de l’eau. Il va ainsi sortir les meilleurs projets de sa carrière avec First Night Out et les classiques que sont “Rude” et “Zoning”. Alamo records, un puissant label s’intéresse alors à lui et Greedo signe un incroyable contrat à 1.7 millions de dollars. Premier projet sorti au sein du label, The Wolf Of Grape Street marque la fin d’un run mythique et le début de la consécration pour l’artiste.

 Living Legend

Déchanté est un faible adjectif pour décrire le culot de 03 Greedo. Après avoir sorti The Wolf Of Grape Street, le rappeur ne connaît plus le sommeil et joue la montre pour sortir le plus de morceaux possibles. C’est lors de cette période que Greedo va construire sa légende à travers des interviews chimériques. Auprès de Rolling Stones, son rapport avec la vie de gang est détaillé et on découvre un homme complètement obsédé par cette vie dangereuse. Greedo à toujours rêvé d’être un “cow-boy” des temps modernes. Un de ses rêves de jeunesse, qu’il a finalement presque toucher du doigt, était d’être à la tête d’un gang. On n’est donc confronté à un homme avide de respect et d’argent. Ce qui cache de façon logique un profond mal être décrit dans sa musique. 

Mais c’est auprès de Billboard Magazine que son côté insolent va marquer le public américain. Lors de cet entretien, le rappeur clame “Tupac sucks” et dit le considérer comme un acteur et une salop*. Greedo explique ensuite qu’il se considère comme un vrai gangster contrairement à Amaru. Il ajoute quelques tacles envers Timbaland et s’offusque du G-Funk qu’il qualifie comme un genre dépassé et qui à placer L.A dans une seule case. Toutes ces paroles ont valu à Greedo un certain buzz qui ne lui a évidemment pas attiré que du positif.

Le rappeur devient alors une personnalité contrasté au niveau des auditeurs avec une grosse part de fans et de nombreux haters. Toutefois qu’on le déteste ou non, 03 Greedo est vraiment quelqu’un à part dans le rap américain. Ses influences sont par exemple totalement inattendues. Greedo à raconter dans de nombreuses reprises être un grand admirateur de Lana Del Rey, Phil Collins et Blink-182. Ainsi c’est tout un état d’esprit que Greedo tente de représenter à travers sa musique et il serait mentir de dire que le rappeur n’a pas bouleversé le rap américain à partir de 2016. 

Prisonnier de ses propres démons

Vous avez le contexte. Il est maintenant temps de plonger dans les sombres thèmes de The Wolf Of Grape Street. 03 Greedo est bien plus qu’un belliqueux assoiffé d’argent et de pouvoir. Depuis sa jeunesse, le rappeur est constamment confronté à la malédiction et à la dépression. Au sein de sa première mixtape, c’est un peu à la manière de PNL que Greedo introduit ses déstabilisations mentales. “Substance”, qui est son morceau le plus célèbre, introduit l’amour que porte Greedo aux drogues dures. On découvre ainsi un personnage à la limite du malsain et complètement soumis aux opiacés. Mais c’est finalement ce qui caractérise sa musique. 

A la première écoute, la voix torturée et les prods planantes de The Wolf Of Grape Street emmène en terre inconnue. La plupart des paroles du rappeur sont voilées par ses flows tourmentés et aucun morceau n’est similaire aux niveaux de son ambiance. Les histoires contées par le loup sont réalistes et totalement hors du commun. On pense d’abord au décontenançant « Paranoid pt. 03 » ou Greedo hurle à la mort ses craintes mais aussi à « Voodoo », qui aborde de façon mystérieuse le passé du rappeur.

Même sur des titres dont la forme est positive et enjaillée, le rappeur arrive à dissimuler des morceaux de vie tragique. Sur « Rude« , c’est dans une ambiance triomphante que Greedo parle de ses ennuies dans la rue et de sa haine contre les traîtres. Et sur « Run for yo Life » , qui est peut-être son classique absolu, le rappeur parvient à créer une hymne du « hustling » mémorable. C’est une palette d’émotions très variées qu’on ressent ainsi avec The Wolf Grape Street. Les couleurs cependant ne semblent jamais s’éclaircir et stagnent dans l’ombre. 

Le nouveau son de L.A

Au-delà de ses thèmes, The Wolf Of Grape Street est la parfaite représentation de la transition musicale que vit L.A en 2018. On retrouve à la manœuvre quelques talents comme AceTheFace et AL B Smoov. Mais c’est véritablement RonRon et BeatBoy qui orchestrent la plupart du projet. Leurs pattes californiennes, devenues très reconnaissables depuis l’explosion de la Shoreline Mafia en 2017, est encore plus poussée avec 03 Greedo. Aucune des productions du projet ne se ressemble et c’est bien là la volonté du rappeur qui a toujours détesté les artistes non versatiles. 

Les ambiances paranoïaques de The Wolf Of Grape Street ont apporté un renouveau du son à L.A. La réussite du projet tient d’abord de ses hits comme « Rude » et « Run For Yo Life ». Dans leurs formes, ces titres apportent un côté festif, efficace lors de n’importe quelle block party californienne. Mais leurs fonds sont bien différents avec les voix écorchées de Greedo. Cest la survie qui se dégage de ses textes. Le reste du projet est déboussolant avec des productions qui partent dans tous les sens. L’alchimie entre ronron et BeatBoy offre un panel de prod expérimentales en passant des synthés horrifiques de « Bacc To Bacc » a l’accordéon de « For My Dawgs« . The wolf of Grape Street signe par ses prises de risque une petite révolution du son californien qui se prolongera grâce aux excellent de 03 Greedo en 2019 et 2020. 

--

A ce jour, la sortie de Greedo est espérée pour 2023, ce dernier ayant écourté sa peine pour bonne conduite. En attendant, le chef de meute continue de parer la Californie de violet à travers ses centaines d’enregistrements effectués avant son emprisonnement. The Wolf Of Grape Street reste son œuvre la plus importante car elle rassemble des années de labeur et contient une âme paranoïaque unique. Piégé dans une fourrière, Greedo peut toutefois se féliciter de ses prises de risques et son culot qu’il l’a érigé en légende vivante de la Californie.

HYPESOUL
Hervé Malo
Jeune breton né le 5 mars 2002 à Saint-Nazaire et fan de Kendrick Lamar.

Leave a Response