HYPESOUL

Les plateformes de streaming sont aujourd’hui le principal lieu de rendez-vous des amateurs de musique. La crise du cd est déjà loin et la vente de mixtapes illégales n’est également plus d’actualité. Cependant de nombreux projets de grandes qualités sont aujourd’hui introuvables sur des plateformes comme Spotify et Deezer. Heureusement, des applications comme Datpiff proposent un catalogue complet de ces mixtapes inoubliables. Nous vous proposons de découvrir cette bibliothèque de la mixtape au travers de 10 projets jugés “classiques”.

Qu’est ce que Datpiff ?  

Datpiff est une application fondée en 2005 en Pennsylvanie par Marcus Frasier. Auparavant haï par les labels, l’entreprise travaille maintenant main dans la main avec ces derniers grâce à son pouvoir promotionnel. Spécialisé dans les Free Mixtapes, le site obtient un grand succès entre 2008 et 2010 grâce aux mixtapes de Lil Wayne et Wiz Khalifa. Le site propose de télécharger un nombre limité de mixtapes sans avoir à créer de profils et sans paiement. Les offres premiums permettent  de télécharger des mixtapes à l’infini. Connus et appréciés de tout grand fans de Hip-Hop, Datpiff mérite cependant plus de reconnaissance dans l’hexagone.  

10 Mixtapes à retrouver sur Datpiff :
A$AP Rocky – Live.Love.A$AP

Première mixtape de A$AP, Live.Love.A$AP est un véritable concentré d’élément cloud instauré par clams casino à la production. Poussé par les inoubliables “Peso” et “Purple Swag”, ce projet fera rentrer A$AP dans la cour des grands par son côté rafraîchissant et psychédélique. 

Lil Wayne – Dedication 4

Le quatrième volet de la mythique série des Dedication fut d’une ampleur considérable. Avec plus de 2 millions de téléchargements sur Datpiff, la mixtape reste l’un des plus gros succès de la plateforme. Pourtant ce projet de Wayne sorti en 2012 fut critiqué pour son manque de créativité et sa répétitivité. Il reste néanmoins un précieux artefact de la plateforme à découvrir sans attendre. 

Big Sean – Detroit

Signé chez G.O.O.D Music en 2012, le jeune Big Sean réalise un hold up total sur le continent américain avec sa quatrième mixtape sobrement nommée Detroit. Avec une liste de featurings surréalistes (Kendrick Lamar, J.Cole, Chris Brown…), le rappeur marquera à tout jamais Datpiff en faisant crash le site le jour de la sortie du projet. Introuvable sur les plateformes, ce projet reste essentiel dans la carrière contrastée de Sean. 

Drake – So Far Gone

Remis sur les plateformes de streaming à l’occasion de ses 10 ans, la troisième mixtape de Drake lui vaut ses premiers succès internationaux. Considéré comme un classique moderne, cette tape présente toutes les caractéristiques d’un Drake encore loin de son niveau actuel. Peu de temps après la sortie de ce projet, Dreezy signera chez Young Money. La suite appartient à l’histoire. 

Wiz Khalifa – Taylor Allderdice

L’un des meilleurs projets de Wiz sans hésiter. Quelque temps après être officiellement entré dans l’ère du mainstream avec Mac & Devin Go to High School, le rappeur s’engage davantage sur le chemin de la réussite avec une importante productivité. Taylor Allderdice s’inscrit ainsi comme un de ses grands succès tant par les ventes que par les critiques.  

Meek Mill – Dreamchasers 2

Tout simplement la mixtape la plus téléchargé de l’histoire de Datpiff. Deuxième volet des Dreamchasers, ce projet fait grandir Meek Mill avec son côté hustler poussé à fond. On y retrouve des morceaux marquants comme “Amen” et “The ride” ainsi que le très bon remix de “House Party”.

Jay Rock – Follow me Home

Le premier album studio de Jay Rock est une hymne à la Californie ainsi que l’un des prémices du succès du label TDE. Jamais paru sur les plateformes, cette œuvre authentique contient des titres inoubliables tels que “Code Red” et l’émouvant “Hood Gone Love It”. 

50 Cent – 50 Cent is the future

Surement la mixtape la plus légendaire du siècle. Rejeté de Columbia Records, 50 Cent prend sa revanche et introduit pour la première fois le G-Unit au sein de sa deuxième mixtape. Revisitant des titres de Jay-Z, Mobb Deep ou encore Jadakiss, le miraculé expose son flow clinquant qui ne tardera pas à conquérir le monde. 

DJ Drama & Young Jeezy – Trap Or Die

Longue et disparate, cette mixtape de Jeezy était sa dernière carte pour sortir de la rue. Pari réussi, Trap Or Die fit du bruit au sein d’Atlanta et révéla Jeezy et DJ Drama. Dans sa forme, cette mixtape ne présentait pourtant rien d’original. Dans le fond c’était autre chose avec les textes remplis de souvenirs douloureux d’un trafiquant de drogues prêt à tout pour survivre. Un projet devenu un classique d’ATL au fil du temps. 

Travi$ Scott – Days Before Rodeo

Deuxième projet de Cactus Jack, Days Before Rodeo est aujourd’hui un projet qui compte beaucoup pour ses fans. Posant les bases de son style auto-tuné, Travis Scott rend compte de son potentiel en délivrant des titres d’une grande diversité. En passant du grandiose “Mamacita” au planant “Drugs you should try”, ce projet s’inscrit dans une expérimentation propre à Jacques Webster.  

<div id="zergnet-widget-65011"></div>nn<script language="javascript" type="text/javascript">n (function() {n var zergnet = document.createElement('script');n zergnet.type = 'text/javascript'; zergnet.async = true;n zergnet.src = (document.location.protocol == "https:" ? "https:" : "http:") + '//www.zergnet.com/zerg.js?id=65011';n var znscr = document.getElementsByTagName('script')[0];n znscr.parentNode.insertBefore(zergnet, znscr);n })();n</script>
Hervé Malo
Jeune breton né le 5 mars 2002 à Saint-Nazaire et fan de Kendrick Lamar.