HypeSoul
1h40 dans l’univers d’Akira Toriyama!

Une critique de Dragonball Super n’est jamais aisée, pour les fans et encore moins Broly, un des personnages les plus badass de la saga.

Malheureusement les bandes annonces ont déjà pas mal “spoilé” ce qui se passe. Enfin bref, cet épisode de Dragonball Super se situe (enfin!) dans la chronologie de Dragonball et n’est plus un hors série comme cela avait toujours été le cas. Pour ceux qui suivent la série Dragonball Super, le film est juste après le fameux tournois du pouvoir.

L’histoire débute plusieurs décennies avant les aventures de Sangoku & Vegeta. Il y a déjà eu un premier film avec l’histoire du père de Goku et la destruction de la planète Vegeta. Mais cette fois ci la première partie du film se concentre davantage sur la relation des Sayans et le tyran Freezer (qui a d’ailleurs le titre du plus méchant des méchants de l’histoire des films, séries & dessins animés confondues).

Les destins croisés entre Broly, Goku & Vegeta

Si vous avez déjà vu le film Broly & le film Baddack (le père de Goku) vous y verrez de petites modifications mais non seulement elles sont bienvenues, mais elles apportent davantage d’épaisseur aux personnages. Dans le premier film Broly est traumatisé à cause des pleurs de Sangoku bébé à la maternité et fait une fixation maladive sur lui (un peu gnan- gnan) là cela colle beaucoup mieux au contexte. Le Roi, le père de Vegeta est à l’initiative du traumatisme de Broly, pour que son fils ne compte aucun obstacle à son accession au trône. Mais bien sûr Vegeta ne sera jamais roi de sa planète….

Recettes qui ont fait le succès de la saga

Alors une fois de plus il est question de boules de crystal, de bastons de folies, de transformations & consort. Tous les ingrédients qui ont fait le succès de Dragonball. L’histoire est bien ficelé et on en apprend un peu plus sur le choix de Sangoku d’être envoyé sur terre ou encore pourquoi Broly n’était pas présent durant toutes ces années (pendant des grands combats : Freezer, Cell, Bu).

Pourquoi le voir?

  • Suite directe après l’animé (qui continu en manga d’ailleurs)
  • Une vrai narration, et des combats qui font frissonner!
  • Freezer en mode Tyran (on sait c’est redondant dans la même phrase lol)
  • le producteur Tatsuya Nagamine reste fidèle à l’univers d’Akira Toriyama
  • Broly plus badass encore que les précédents films
  • 1h40 passe très vite
  • un bon divertissement même pour les non initiés (ça existe?)
  • Vegeta ne fait pas son boloce comme le premier film Broly
  • un vrai final

On regrettera les absences des historiques dans les combats (Trunk, Goten ou encore Gohan). Il semblerait aussi que les combats 3D trop présent on dirait qu’on joue à un jeu vidéo.

Un bon film, qui reprend bien non seulement les codes de la saga mais également la chronologie de la série.

Le mot de la fin : KAMEHAMEHA!

Dragonball Super : Broly en salle le 13 mars 2019!

Leave a Response