Film & TV

Sneakerheads, la série pour les addicts sur Netflix

Nous avons regardé la nouvelle série qui s'adresse aux fans de sneakers et nous vous en disons plus.

Sneakerheads

Netflix nous réserve bien des surprises. Et nous avons accueilli l’annonce d’un nouvelle série autour de la sneaker avec beaucoup d’enthousiasme. Donc, cette semaine nous avons choisi de vous parler de la première saison de Sneakerheads, ou Sneaker Addicts en France, sans spoiler bien sûr.

La série comique créée par Jay Longino, également scénariste du film Uncle Drew, est disponible depuis le 25 septembre sur la plateforme. Durant les six épisodes de la première saison, nous suivons les péripéties de Devin, père de famille au chômage, qui retombe dans son addiction pour les sneakers. En effet, il croise par hasard Bobby, son meilleur ami qu’il n’avait pas vu depuis des années, devant un shop pour essayer de “cop” la Air Jordan 4 White Cement. Finalement, cette rencontre fortuite va entrainer nos deux comparses dans la quête du “Graal” ultime : la Zero. LA sneaker la plus convoitée par les Sneakerheads devrait permettre à Devin de rembourser une dette de 5000$. Voilà pour le synopsis.

Une première saison de six épisodes de 25 minutes

La série co-produite par Complex Networks, entre autres, est plutôt prometteuse sur le papier. Car nous retrouvons à la réalisation un certain Dave Meyers, vidéaste très connu du milieu Hip-Hop. Ce dernier a récemment réalisé le clip Laugh Now Cry Later de Drake. Le personnage principal de Devin est interprété par Allen Maldonado que nous avons eu l’occasion de voir dans le biopic de N.W.A et dans la série The Last O.G. Malgré son petit air de Kendrick Lamar, nous avons du mal à nous attacher à son personnage car son histoire n’est pas suffisamment exploitée. Notamment, sa passion pour les sneakers. En même temps, c’est normal en six épisodes de 25 minutes, c’est trop court pour pouvoir approfondir un peu plus l’histoire des protagonistes.

Dans les coulisses du sneakers game. Vraiment ?

La série nous laisse entrevoir quelques notions bien connues des Sneaker Addicts comme le Resell ou le Backdoor grâce à Nori, personnage principale féminin interprété par Jearnest Corchado aperçue dans The Blacklist. Mais cela reste superficiel et un peu cliché. De plus, pourquoi ne pas avoir choisi le vrai Mark Wahlberg, passionné de sneakers et collectionneur, pour interpréter Mark Wahlberg ? En effet, nous aurions aimé le voir “rocker” sa paire exclusive de Air Jordan 4 Wahlburgers à 22K$ ! En lieu et place, nous avons le droit à l’animateur de l’île de la Tentation version américaine qui maltraite une Air Jordan 4 Oregon. Même si l’apparition de Jason Markk est une bonne surprise, nous sommes loin d’être plongés au coeur du sneakers game.

Alors, est-ce qu’on regarde ou pas ?

Tout d’abord, soyons clairs. Si vous êtes passionnés par la culture sneakers, vous allez sûrement sourire devant quelques passages de la série. Mais sans plus. Pas de quoi se taper de grosses barres de rire. Nous ne pouvons que vous conseiller de regarder le documentaire Sneakers, le culte des baskets réalisé par Thibaut de Longeville pour en découvrir un peu plus sur cette culture. Ou encore, allez vous procurer le livre de Max Limol pour bouquiner au chaud par ce temps maussade.

En effet, si vous n’avez rien à faire un dimanche, Sneakerheads se laisse regarder car les 6 épisodes s’enchaînent facilement. Bien que les thèmes abordés soient intéressants, ils sont malheureusement survolés avec rapidité. La trame de fond est un peu légère pour une série qui s’adresse d’abord à des passionnés. Nous restons donc sur notre faim en espérant que la saison 2 puisse rattraper les nombreuses lacunes de cette série.

Leave a Response