The weeknd est de retour avec son quatrième album studio, After Hours. Après la sortie de son EP My Dear Melancholy en 2018, le canadien a proposé un tout nouveau projet de 14 titres (22 sur la version deluxe). Porté par les hits “Blinding Lights” et “Heartless”, l’album aux influences années 80, s’est hissé au sommet des charts dès sa sortie ! Découvrez After Hours 5 morceaux.

Alone Again

Sur “Alone Again” on retrouve notre artiste un peu fatigué et un peu paumé. Si à première vue le morceau fait allusion à ses problèmes de toxicomanie et à la peur de surdosage, on comprend vite que le sujet est ailleurs. “Enlève mon déguisement, je vis la vie de quelqu’un d’autre”. Abel est un homme perdu aux vies multiples qui doute de sa réelle identité. 

Ce premier titre rassemble à la production, 2 hommes habitués à collaborer avec Abel. Illangelo que l’on a déjà aperçu notamment sur les titres “Wicked Games”, “The Morning”. DaHeala qui a produit plusieurs morceaux dont “Often” et “Real Life”. Sur fond de synthé et de basses bourdonnantes, The Weeknd nous hypnotise avec ses vocales de plus en plus hautes. “Alone Again” introduit à merveille l’album ce quatrième opus : noir et envoûtant.

Scared To Live

Sur “Scared To Live”, The Weeknd propose une ballade aux rythmes plus doux et plus lents. Abel raconte l’expérience d’une rupture difficile. C’est avec beaucoup de tristesse qu’il réalise un peu tard que les sentiments de la femme qu’il aime (Bella Hadib ?) se sont envolés. “Quand j’ai vu les signes, j’aurais dû te laisser partir, mais je t’ai gardé à mes côtés […] j’aurais dû savoir que tu te sentais seule”. 

Le 8 mars dernier, The Weeknd a interprété pour la première fois “Scared To Live”, sur le plateau du Saturday Night Live. En plus de la version studio,  le live de “Scared To Live” est disponible sur la version Deluxe de l’album (que du bonheur !).

Snowchlid

Snowchild” est le cinquième titre de l’album After Hours. Sur ce morceaux, The Weeknd fait un parallèle entre son ascension dans le monde de la musique, et son enfance marquée par la violence et la pauvreté. Le titre “Snowchild” fait référence au mot “snow”, un terme emprunté de l’argot pour décrire la cocaïne. Abel a appris à se servir de son passé agité, notamment influencé par l’usage de drogues, comme principal levier d’inspiration et de motivation. Il prend aussi beaucoup de recul sur sa vie de star, pour conclure “Now a n**** leaving, leaving, leaving, into the night”. 

Du côté de la production, on retrouve Illangelo, DaHeala et Belly à l’écriture. Sur “Snowchild“, les vocales d’Adel et l’atmosphère sonore rappelle assez  l’esthétique de ses débuts ! On laisse les amateurs découvrir les clins d’oeil à “The Morning” (2011) et “Tell Your Friends” (2015), quand Abel rêvait encore de Californie…

Faith

“Faith” peut se vanter d’être l’un des meilleurs titres de l’album. Sur ce banger assez sombre, The Weeknd explore un peu plus ses thèmes de prédilection : party, drug and rock’n’roll ! “Put that cocaine on a plate, Molly with the purple rain, ‘Cause I lost my faith”. Abel utilise aussi sa dépendance à la drogue comme moyen de remettre en question sa moralité.

Sur ce titre, The Weeknd a travaillé avec Illangelo et Metro Boomin connu pour ses collaborations avec de nombreux artistes trap d’Atlanta (Future, Migos, 21 Savage,…). Il a aussi travaillé sur plusieurs productions d’Abel (“Low Life”, “Six Feet Under”). Sur “Faith” The Weeknd et Metro Boomin ont trouvé un bel équilibre entre musique synthétique et univers trap.

 Save Your Tears

“Save Your Tears” a suscité beaucoup d’interrogations de la part des fans. Selena, Bella, … mais à qui Abel adresse-t-il sa chanson ? Dans “Save Your Tears”, The Weeknd aborde une nouvelle fois ses relations passées, et les expériences qu’il a vécues avec ses ex. “Je t’ai brisé le cœur comme on a brisé le mien, et maintenant tu ne m’aimeras pas une seconde fois”. Abel fait son mea-culpa, c’est avec plein de regret qu’il ajoute “Je réalise que j’arrive trop tard. Tu mérites quelqu’un de mieux. Garde tes larmes pour un autre jour”. 

La production est signée Oscar Holter, très présent sur l’album After Hours (“Hardest To Love” / “In Your Eyed”), et Max Martin. Producteur pop, il a travaillé avec Ariana Grande, Taylor Swift. On le retrouve également sur les titres “Can’t Feel My Face” et “Blinding Lights”. “Save Your Tears” est l’une des chansons les plus 80s de l’album, marquée par des rythmes dynamiques au synthé. 

Avec After Hours, The Weeknd nous embarque dans un univers psychédélique, erratique et parfois violent. Une balade au fond des abysses, tumultueuse mais étincelante !

En 2020, The Weeknd entame une tournée de 62 dates et sera de passage à Paris l’automne prochain !

Leave a Response