Cinéma

Netflix va produire “Banlieusards”, le premier film de Kery James

Hype Soul

Sur ses réseaux sociaux, Kery James a annoncé la production de son long métrage “Banlieusards” par Netflix.

Après la musique et le théâtre, Kery James s’attaque au cinéma. Datant d’il y a 3 ans, le rappeur du 94 a vu son scénario être sélectionné par un jury de professionnel du cinéma parmi plus de 250 textes. Le projet désormais terminé, on apprend que Netflix va produire et diffusé le film. La plateforme Américaine de streaming a annoncé 7 nouveaux projets français dont le long-métrage de Kery James a coréalisé avec Leïla Sy, dans lequel il va également jouer. Intitulé Banlieusards, comme le titre phare de l’album A l’ombre du show business en 2008, le film raconte l’histoire d’un gamin de banlieue partagé entre deux grands frères aux parcours opposés. L’un opte pour la rue, l’autre vise le barreau avec de brillantes études d’avocat. Quel chemin devra t-il choisir ?

Outre le rappeur, le film réunira notamment Bakary Diombera et Jammeh Diangana. Pour rappel, Kery James s’apprête à sortir un nouvel album intitulé J’rap encore le 9 novembre prochain, et sera en concert au Zénith de Paris le 8 décembre.

View this post on Instagram

Il y a 3 ans, l'envie d'écrire un scénario de long métrage se précise en moi. Je les entends encore me dire « Attention, écrire un scénario c'est compliqué, c'est pas comme une chanson ! » Je l'écris quand même et mon scénario est sélectionné en finale la Commission Sopadin sur plus de 250 scénarios. Quelques temps plus tard, mon scénario est désigné à l’unanimité par la commission Beaumarchais, après qu’elle ait épluché plus d’une centaine de scénarios. Mais malgré cette reconnaissance des professionnels de l'écriture scénaristique, les chaînes de télévision, trop occupée à promotionner la guerre civile d'Eric Zemmour, restent frileuses et hermétiques. Et en France, pas de chaînes, pas de film… Je ne baisse pas les bras et décide d'extraire une pièce de théâtre de ce scénario et de monter sur les planches. Là encore je les entends dire « Attention le théâtre c'est dangereux, c'est pas comme la scène musicale »
Résultat, 2 mois quasiment à guichet fermé au théâtre du Rond-Point, plus de 50.000 spectateurs à travers la France qui se sont levés chaque soir pour nous applaudir. Il a fallu attendre 3 ans, que mon agent pour le cinéma et ma première lectrice, Lisa Lebahar me présente un producteur du nom de Toufik Ayadi… Pour que mon film puisse enfin être compris, porté et défendu jusqu'au bout… Si Dieu le veut, demain sera enfin le premier jour de tournage de ce film que je réalise avec Leila Sy qui mets mes mots en image depuis une dizaine d'années, avec une finesse et une puissance dont elle a le secret. Je vous donne rendez-vous pour un live demain sur instagram à 9h. Je vous présenterai quelques membres de l'équipe et vivrai avec vous ce moment important pour ma carrière, mais aussi pour la carrière de tous ceux qui vont arriver derrière en ayant conscience que c'est possible… Possible de quoi ? Possible de faire un film puissant, avec la forme, le fond et sans baisser son pantalon !

A post shared by Kery James (@keryjamesofficial) on