HYPESOUL

A l’occasion de l’inauguration de notre nouveau format « Une Histoire en 10 clichés », nous avons rencontré David Delaplace. Photographe et auteur du livre « Le visage du rap ». On ne compte plus ses réalisations pour des gros noms du rap français. De IAM à Sofiane en passant par Booba et Lino. David a shooté beaucoup d’acteurs majeurs de cette scène. En 10 questions, l’Histoire de David Delaplace.

Une photo qui t’a marqué avant que tu te lances ?

Il y a beaucoup de photos de reporters de guerre, ce n’était pas forcément en rapport avec le rap. Il y a une photo qui est mondialement connue. J’avais 11 ans, c’était la photo d’une personne qui sautait d’une des tours du World Trade Center en 2001. La photo serait presque artistiquement parfaite, mais elle est tellement tragique que ça la rend iconique comme photo.

 ©Richard Drew , « L’homme qui tombe »
Ta toute première photo ?

Je suis issu d’une famille très modeste. Quand j’étais petit, j’allais en famille d’accueil les étés en vacances. J’allais dans une famille d’accueil à Nantes qui était assez extraordinaire. On avait fait un voyage dans un parc animalier. Il y avait plein d’animaux et on passait en voitures, un peu comme dans un safari. J’avais un appareil photo jetable. J’avais pris plein de photo de ce voyage.

Ta première photo d’un artiste dont tu étais fan, où tu as été amené à travailler avec lui ?

Trois ou quatre semaines après avoir acheté mon premier appareil photo, je me retrouve à Planète rap. Je rencontre Sinik, un artiste que j’ai beaucoup écouté. C’était la première fois que je l’approchais, par l’intermédiaire d’un petit média pour qui je shootais ce soir-là. Plus tard, je l’ai shooté chez moi pour le livre Le Visage du rap.

 Une photo qui t’a fait passer un cap en notoriété ? 

Je dirais plus que c’était des pochettes d’albums. C’est la pochette d’album de Jazzy Bazz, Nuit.

©David Delaplace X Jazzy Bazz
Est-ce qu’il y a une photo dans le livre Le visage du rap qui te revient dans la tête, à l’instant ? 

 Le premier shooting pour le livre avec Oxmo Puccino. Au moment où je me dis que je ferais bien un livre sur le rap. J’appelle un pote et je lui explique ce que je vais faire. Il me rappelle et me dit que Oxmo est chaud. Que je dois passer le chercher le lendemain en bas de chez lui. Il y a aussi eu le shooting avec Salif parce qu’il était sorti du rap mais je l’ai convaincu de faire la photo. C’est le seul artiste qui s’est barré, et qui n’a pas appelé les caméras pour dire je me barres.

©David Delaplace X Oxmo Puccino
 Une photo d’un artiste que tu apprécies particulièrement ? 

Une photo avec Fianso je dirais. Je suis proche de lui, j’ai eu énormément de shootings avec lui. On s’apprécie vraiment. Donc je vais te dire Fianso. Je ne saurais même pas te dire quelle photo tellement j’en ai fait. La pochette de La Direction.

©David Delaplace X Fianso
Ta dernière photo en date ? 

Tu sais c’est très compliqué. Ma dernière photo en date malheureusement je ne pourrais pas te dire parce que c’est un album. L’album n’étant pas annoncé, je ne pourrais pas te dire c’est l’album de qui. Je vais essayer de taper dans ma dernière photo en date que je peux t’envoyer. Ce sont des photos de la saison 2 de ma série Shoot. Le dernier épisode tourné, je vais te dire c’est qui. C’était DA Uzi, pour Shoot.

La photo préférée de ta communauté ? 

La photo préférée de ma communauté, c’est le portrait de Nekfeu sur le clip « Tu Rêves » avec Deen Burbigo. On me parle souvent de cette photo.

©David Delaplace X Nekfeu
Ta photo préférée ?

Ma photo préférée c’est celle de Fadah pour sa pochette d’album. C’est une photo où il est dans un lacet je lui ai brulé la gueule. J’adore cette photo pour plein de choses. Déjà c’est une photo qui est réelle bien qu’elle soit quasiment impossible à réaliser. C’est une photo que tu ne verras pas ailleurs car même les plus grands pyrotechniciens m’ont déconseillé de le faire. C’est une photo qui a du culot.

©David Delaplace X Fadah
 Une personne que tu aimerais beaucoup photographier ? 

Je dirais Georges Brassens et Francise Cabrel. Et côté rap c’est Lil Wayne.

Interview : Youcef B.
Retranscription : Hafssaa B.

HYPESOUL
Youcef Benouada
Né le 21 Juin 2002 à Saint-Dié des Vosges

Leave a Response