News

Pusha T : “J’ai encore du contenu sur lui si besoin plus tard”

Hype Soul

Invité de l’émission Breakfast Club mercredi, Pusha T prévient, sa guerre avec Drake est loin d’être terminée. Il a encore des armes, et se dit prêt à les sortir si il le faut.

Invité sur l’émission de radio Américaine The Breakfast Club, Pusha T s’est confié sur son beef avec Drake. Tout d’abord, il révèle que tout est parti du fait que le Canadien a attaqué sa fiancée dans le clash “Duppy Freestyle”, raison pour laquelle il a répondu avec le violent “The Story of Adidon”. Le rappeur New Yorkais se dit bien conscient du séisme qu’il a provoqué dans le monde du Hip-Hop, mais il ne regrette absolument rien. “Je ne suis allé trop loin sur aucun point. Je suis là pour m’amuser mais quand ça devient personnel, ça devient personnel”, précise t-il. Pusha T en profite également pour mettre le rappeur de Toronto en garde : “Je ne me censure pas mais j’ai encore du contenu sur lui si besoin plus tard.”

“J’ai l’impression de l’avoir mêlé à tout cela contre son gré”

Concernant la cover de “The Story of Adidon”, King Push explique avoir choisi d’afficher le blackface de Drake pour savoir pourquoi il l’avait fait, chose sur laquelle il s’est expliqué sur Instagram. Pusha T a également condamné l’irresponsabilité de Drizzy, l’accusant de ne pas subvenir aux besoins de son fils caché : “Je ne traîne même pas avec mes potes qui ne prennent pas soin de leurs enfants. Les enfants sont très importants pour moi.” Une version que TMZ a démenti ce jeudi.

Finalement, Pusha T finira par avouer qu’il regrettait une chose, le fait d’avoir impliqué Quentin Miller, le supposé ghostwriter de Drake, dans son clash avec l’artiste. “Quentin est extrêmement talentueux et il essaie de passer au dessus de toute cette histoire. J’ai l’impression de l’avoir mêlé à tout cela contre son gré.”