HYPESOUL

Deux ans après l’intense IGOR, Tyler The Creator se ré-accapare le top des charts avec Call Me If You Get Lost. S’inspirant de toute la discographie de Felicia, ce sixième album signe l’apogée d’un personnage iconique du rap américain. 

Retour aux origines

Tout est à prévoir lorsqu’un nouveau projet de Tyler est annoncé. Au cours de sa carrière, qui a débuté il y a déjà plus de 10 ans , le Californien a sans cesse évolué au fil de ses projets en proposant une identité atypique. Cette dernière s’est caractérisée sous le nom d’IGOR en 2019, lorsque Tyler livrait un album à contre-courant avec la masse commerciale du rap américain. Éclectique, mélancolique et audacieux, IGOR à définitivement couronné le travail de Tyler. Alors comment rebondir après ce chef-d’œuvre ?

Le créateur a choisi de retourner dans le passé pour concocter son nouvel album. Avec la présence de DJ Drama en tant que host, c’est l’ère des mixtapes qui est mise à l’honneur. Le grand investigateur de ce domaine accompagne en effet tout l’album. On le reconnait immédiatement par ses fameuses introductions. Sa présence vocale devient même le fil conducteur de l’album. On découvre alors une ambiance unique placée entre la nostalgie de la mixtape et des sonorités ensoleillées. 

Cette alliance entre deux genres mène Tyler vers un retour au rap plus que prononcé. On retrouve l’ambiance de GOBLIN dès l’introduction avec des longs morceaux mystiques où le rappeur crache ses monologues. Les couplets chantonnés sont bien moins présents au profit de morceaux crus. De plus, les invités du projet sont davantage axés vers un univers bien plus hardcore que les habituels Frank Ocean et autre. 

Une musicalité toujours plus poussé

Comme à son habitude, le génie de Tyler s’est emparé de la quasi-totalité de la production. A l’inverse de ses anciens projets, Call Me If You Get Lost ne tient pas vraiment d’un thème en particulier mais plus d’une symbiose entre tous les anciens thèmes de Tyler. On retrouve ainsi l’ambiance oppressante de Goblin, l’ensoleillement de Flower Boy et la douceur de IGOR. La réussite ne tient pas alors de la nouveauté mais plus de l’accomplissement au sein de Call Me If You Get Lost

Tyler a maîtrisé à la perfection son pop-rap en jouant sur des samples bien appuyés et des mélodies plus modernes, ne rendant pas le résultat grotesque. L’esthétique de morceaux comme “Hot Wind Blows” ou “Sweet” en sont la preuve en proposant des sonorités enchanteresques mixés au paroles de DJ Drama. On a grandement apprécié l’émotion transmise à travers des morceaux comme “Safari” ou “Blessed” qui présentent une atmosphère relaxante digne de Flower Boy. On a également remarqué une influence Gospel sur de nombreux morceaux avec des samples de chorales qui plongent les morceaux dans une ivresse de joie. 

Un retour prononcé au style de Goblin était aussi attendu et il n’a pas été décevant. Le premier single de l’album à savoir “Lumberjack” a donné le ton avec son air de guitare angoissant mais des morceaux comme “Corso” et “Manifesto” relèvent aussi d’un climat malaisant. Le petit bémol du projet reste “Lemonhead” qui reprend une esthétique Trap rappelant fortement l’époque dorée de Jeezy. On peut reprocher à cet hommage un manque de cohérence avec le reste du projet mais néanmoins sans en gâcher le contenu. 

La fin de l’adolescence

La folie de Tyler s’est atténuée au fil de sa carrière, ce dernier ayant dû se conformer au minimum à la triste loi du mainstream. Sur Call Me If You Get Lost le rappeur a davantage centré son écriture sur des thèmes plus sérieux. Il a également démontré une maturité signant la fin définitive de l’esprit adolescent qu’était Odd Future. 

Le morceau ”Massa” symbolise un nouveau départ dans l’écriture de Tyler. Dans ce morceau, le rappeur met en place une comparaison entre la situation des afros-américains au 18ème et au 19ème siècle et l’époque contemporaine.  Il explique que le passé a des conséquences désastreuses sur le présent et que la situation encore instable des noirs aux États-unis le tourmente chaque jour. Avoir réussie à 20 ans à s’extirper de Los Angeles est un des plus beaux moment de sa vie 

Cette envie de voyage et d’envie de liberté est la notion la plus présente au sein de Call Me If You Get Lost. La seule interlude du projet introduit des paroles de la mère de Tyler qui énonce son amour envers son fils et la fierté de le voir être un adulte accompli. Cette réussite a néanmoins beaucoup atteint Tyler dans sa perception de la vie. L’envie de voyager dans une autre réalité est alors sa principale volonté dans sa vie. Ainsi notre artiste cherche avant tout le repos à l’écart de la pression médiatique. L’outro du projet nommé “Safari” allégorise parfaitement cette notion en abordant dans les moindres détails les envies d’aventure de Tyler. 

Ancré depuis longtemps dans le paysage du rap américain, Tyler a maintenant envie de s’extirper hors de son territoire tout en continuant à nous livrer de belles pièces musicales. Axé sur un format original et plaisant, Call Me If You Get Lost est la parfaite maîtrise d’un genre uniquement maîtrisé par le rappeur. 

Call Me If You Get Lost est à streamer ici et sur toutes les plateformes : https://open.spotify.com/album/45ba6QAtNrdv6Ke4MFOKk9

<div id="zergnet-widget-65011"></div>nn<script language="javascript" type="text/javascript">n (function() {n var zergnet = document.createElement('script');n zergnet.type = 'text/javascript'; zergnet.async = true;n zergnet.src = (document.location.protocol == "https:" ? "https:" : "http:") + '//www.zergnet.com/zerg.js?id=65011';n var znscr = document.getElementsByTagName('script')[0];n znscr.parentNode.insertBefore(zergnet, znscr);n })();n</script>
Hervé Malo
Jeune breton né le 5 mars 2002 à Saint-Nazaire et fan de Kendrick Lamar.

Leave a Response