HYPESOUL
Omar Epps, l’interprète du Détective Howard, nous en dit plus sur la saison 2 de Power Book 3 : Raising Kanan. L’évolution de son personnage, la série en elle-même, son expérience en tant qu’acteur …
Peux-tu décrire cette saison en trois mots ?

Oh, wow. C’est une excellente question. Trois mots : explosif, imprévisible et satisfaisant.

Dans la première saison de Power Book 3, nous avons appris que tu es le père de Kanan. Alors qu’est-ce que ça fait d’avoir 50 Cent comme fils ?

Tu sais, c’est amusant (rires).
C’est un personnage amusant à jouer, et c’est une dynamique amusante à jouer parce que, nous savons, grâce aux saisons précédentes comment Kanan a tourné. Donc je pense que comprendre comment il est devenu ce type de personne est vraiment le but de l’exploration.

Peux-tu nous en dire plus sur ton personnage dans cette saison ?

Oui, c’est un gars qui était vraiment, vraiment dur à cuire. Et puis ce qui se passe c’est qu’il découvre quelque chose qui le rend vraiment vulnérable et le met au défi de, je suppose, grandir et évoluer ou d’essayer de comprendre comment le faire. Mais il a toujours sa réputation qu’il essaie de protéger, tu vois. Et donc c’est vraiment ce dont il s’agit.

Tu peux nous parler de la façon dont l’état d’esprit de ton personnage a évolué entre la première saison et celle-ci ?

Je ne peux pas en dire trop, mais il passe par quelque chose qui remet vraiment en question sa moralité et sa mortalité. Et donc, il veut sincèrement construire une relation avec un fils qu’il n’a jamais connu, mais il ne sait pas comment s’y prendre. Donc c’est comme cette saison, c’est déballer comment arriver à ce point et faire de ce moment une véritable connexion avec son fils.

Comment se sent le détective Howard dans cette saison après être sorti de l’hôpital ?

Je l’ai toujours vu comme s’il était un personnage central. Comme s’il était toujours en train de rôder. Maintenant, tout cela pendant que des choses se passent autour, mais il est juste un peu toujours là. Comme quand tu vois l’aileron du requin hors de l’eau.

Y a-t-il des similitudes entre toi et ton personnage ?

Hum, c’est une bonne question. Je pense que sa détermination serait probablement la chose principale. Tu sais, il est déterminé à faire le travail quoi qu’il arrive.

Peux-tu expliquer quelles sont les différences qu’il y a entre Power Book 3 et la série originale en quelques mots à quelqu’un qui ne l’a pas vue ?

Eh bien la chose principale est que Raising Kanan est un prequel. Il s’agit donc de tout ce qui s’est passé avant la série originale et, tu sais, changer le personnage dans Power. Comme nous avons tous vu comment il était, c’est donc un peu l’histoire d’origine de tu sais … comment quelqu’un a pu devenir comme ça ? Et c’est vraiment amusant. C’est vraiment, vraiment amusant.

A ton avis Omar, pourquoi les gens aiment l’univers de Power ?

Eh bien, parce que je pense, d’une part que les gens peuvent voir un morceau d’eux-mêmes, à l’écran et c’est bien ficelé. Tout se mélange. Tu sais, on voit le succès des noirs. On voit l’amour des noirs, mais nous voyons également la pollinisation croisée c’est comme avec Tommy, tu vois, Ghost et Tommy, les meilleurs amis. Ils ont grandi ensemble. Et c’est le reflet de la vie réelle. Donc je pense juste que les gens ont l’occasion de voir une tranche de vie réelle. Bien que ce soit accentué parce que c’est une émission de télévision, mais tout le monde peut choisir un personnage qui lui parle.

Tu pourrais nous parler de comment tu te sens dans cette saison, en tant qu’acteur ?

Oh, j’adore ça. J’adore ça parce que j’aime toujours les personnages qui sont un peu dans la zone grise. Et mon travail en tant qu’artiste est de les comprendre. Parce que je pense que ce sont des êtres humains auxquels on peut tous s’identifier. Les gens peuvent être représentés comme ceci ou cela, mais la plupart d’entre nous sont au milieu, pas extrêmes. Et j’aime ça parce que c’est comme, comment la vie arrive et progresse, alors tu commences à découvrir qui tu es vraiment ou comment tu réagis vraiment à quelque chose. 

Avec mon personnage, Howard, il est comme, en plein milieu parce qu’il est en quelque sorte un politicien, tu vois ? Parce que c’est un détective dans un quartier urbain, mais il est aussi connecté à la rue. Et donc c’est comme s’il essayait de chevaucher cette barrière de, tu sais, il doit toujours faire son job mais il fait son travail d’une certaine manière parce qu’il connaît la communauté. Et surtout dans les communautés urbaines, tout le monde déteste les flics. Mais il a tellement de pouvoir qu’ils doivent faire avec lui. Tu sais, cette deuxième saison va remettre ça en question.

Quel est ton personnage préféré à part le tiens, dans Power ?

Oh, j’aime bien Raquel, qui est jouée par Patina Miller. Je trouve que c’est une actrice incroyable et elle apporte tellement de profondeur et de nuances au personnage. Il y a tellement de choses qui se passent à travers son regard que je pense que c’est comme magnétique. C’est donc celui-là que je dirais.

Power Book 3 : Raising Kanan est disponible chaque semaine sur Starzplay.

Retrouvez également les interviews des autres membres de la série Power Book ici !

—————-

Interview : Jules Marfing

HYPESOUL

Leave a Response