News

L’assassin de Tupac enfin identifié ?

22 ans de silence parce qu'il voulait respecter "le code de la rue"...

Hype Soul

22 ans après le meurtre de Tupac, Keefe D, l’oncle de l’assassin présumé, a avoué son implication dans la mort du rappeur au Daily Star.

 

Le 7 septembre 1996, Tupac assiste à un combat de boxe entre Mike Tyson et Bruce Seldon au MGM Grand à Las Vegas. À la sortie de l’hôtel casino, une bagarre éclate entre Tupac et un membre du gang des « Crips », Orlando « Baby Lane » Anderson. À la suite de cela, il est la cible d’une fusillade à bord de sa voiture. Touché par balle, il décède près d’une semaine plus tard, le 13 septembre 1996 à l’âge de 25 ans. 22 ans après ce meurtre n’a toujours pas été élucidé. Si de nombreuses théorie du complot ont vu le jour, des enquêtes ont été mené mais n’ont jamais mis la main sur le ou les coupables. Cette affaire à même inspiré le cinéma avec la série Netflix Unsolved ou encore City of Lies, qui sortira le 7 septembre prochain aux États-Unis. Mais une nouvelle vient de tomber, et l’affaire pourrait prendre une nouvelle tournure.

Interviewé par le Daily Star, un ancien gangster répondant au nom de Duane Davis alias Keefe D a fait une confession. Alors qu’il a longtemps refusé de s’exprimer, il a avoué qu’il serait impliqué dans la mort de la légende du rap US avec son neveu Orlando Anderson. J’étais un caïd de Compton, un dealer de drogue. Je suis le seul vivant qui puisse vraiment vous parler de l’assassinat de Tupac. Les gens me demandent depuis 20 ans, je sors maintenant du silence parce que j’ai un cancer. Et je n’ai rien d’autre à perdre. Tout ce qui m’importe, c’est la vérité. Nous étions quatre dans la voiture, Terrence Brown au volant, moi côté passager, DeAndre Smith et mon neveu Orlando Anderson assis sur la banquette à l’arrière (…) Le tir venait de la banquette arrière.” Le neveu de Keefe D a longtemps été accusé du meurtre de Tupac, mais a toujours nié les faits. Il est mort en 1998, tué dans une fusillade… Les deux autres protagonistes étant également décédés, difficile de savoir si ces déclarations sont vrais, ou non.