HYPESOUL

Nicco Annan aka Oncle Clifford nous en dit plus sur la saison 2 de P Valley. L’acteur de la série nous a raconté les débuts de Pussy Valley, l’histoire de la création de son personnage non-binaire et pourquoi la représentation Queer dans le show était importante. Rencontre.

Peux-tu nous en dire plus sur ton personnage ? 

Je joue Oncle Clifford, et Oncle Clifford est le propriétaire du club le PYNK, P.Y.N.K ! C’est “pink”, mais tu sais avec un peu de saveur, nous l’appelons le PYNK. C’est un club à Chucalissa, Mississippi. 

Chucalissa, Mississippi est un endroit fictionnel, et c’est là que notre histoire a lieu dans P Valley. C’est censé être là parce que Chucalissa est une combinaison de différentes villes du sud du “vrai” sud des Etat-Unis. Donc c’est censé être toutes les villes et pour tout le monde. 

Chucalissa vient de l’Amérindien “choctaw” qui signifie : l’espoir. C’est un endroit où il y a  beaucoup d’espoir pour beaucoup de ces gens. 

Comment as-tu le rôle ? 

J’ai eu ce rôle en 2009, cela fait vraiment longtemps, mais en commençant par la pièce qui s’appelait “Pussy Valley”. “Pussy Valley” est un projet de développement de logements dans le Tennessee à Memphis. C’était censé être un endroit où beaucoup de femmes se rendaient, vous savez, des mères célibataires et c’était un peu le nom que la ville lui avait donné, ce n’était pas son nom officiel. 
D’après la version de la pièce, nous avons fait des ateliers et Katori Hall, la créatrice, l’a travaillé encore et encore, nous avons fait différents ateliers et productions. En 2015, on a fait la production complète sur scène de Pussy Valley. Ensuite en 2018 STARZ l’a sélectionnée, et nous y sommes. Nous avons eu la saison 1, et préparez-vous pour la saison 2 !

Quelle a été ta plus grosse inspiration pour créer le personnage d’Oncle Clifford ?

Ma plus grosse inspiration  pour Oncle Clifford a vraiment été le fait que j’ai vu beaucoup de personnes en ligne,  sur les réseaux sociaux s’approprier la culture non-binaire.  Il y avait beaucoup de gens qui portaient des perruques pour faire de l’humour.  Beaucoup de gens le faisaient pour la comédie. C’est quelque chose qui a été fait depuis la nuit des temps, pas vrai ? Je sais juste qu’il y a de vraies personnes dans le monde qui sont non-binaires, des membres de la communauté LGBTQ+ et je voulais être capable d’amener du coeur et un aspect humain au monde, et à l’expérience des personnes qui n’ont peut-être  pas rencontrées Oncle Clifford, dans leur vie privée. Je voulais donc qu’ils puissent voir quelqu’un de différent d’eux, mais qui reste le même.

As-tu le sentiment d’avoir grandi avec ton personnage ?

Oh oui ! A 1000% ! Oncle Clifford m’a appris à être libre, a m’accepter un peu plus… Quand je joue ce personnage, il y a tant d’amour qui passe. Cela peut être fatiguant parfois. Jouer ce personnage m’a aussi appris à prendre soin de moi, et à avoir du temps libre pour moi et comment je me sens dans ma vieille peau !

Pourquoi la représentation de personnages queer dans P Valley est importante ? 

Je pense que c’est important dans la série et dans les médias en général, que la visibilité compte vraiment. Parce qu’il a des gens partout dans le monde qui sont non-binaires, gays, lesbiennes, bi-sexuels, trans ou juste noirs. Tu sais, il y a tellement dans notre culture, et je pense que c’était important d’être capable de montrer tout cet éventail. Même quand nous parlons des danseuses dans notre série,  très souvent les gens réduisent le travail du sexe en quelque chose de négatif, et ne voient pas le cœur sincère de ces gens, à cause de leur profession. Ce n’est pas parce que tu es comptable ou infirmière que cela te rend “meilleur” que quelqu’un qui danse
A travers la série, vous aurez l’occasion de voir l’histoire derrière ces personnages, ces femmes, ces personnes non-binaires et membres de la communauté LGBTQ+. Vous pourrez vraiment voir ce qu’est leur vie, ce à quoi ils font face en tant qu’êtres humains, et pas seulement la profession de danseur.

P Valley c’est finalement une série pleine d’humanité ? 

Je pense que dans P Valley fonctionne avant tout parce que que tous les personnages se mettent à nu. Chaque personnage a un niveau de “nudité émotionnelle”, pour que vous puissiez voir qui ils sont. Je pense que c’est l’une des choses qui font que c’est un hit. Les gens viennent en pensant à une chose, ils pensent qu’ils vont être emballés par les lumières, la danse et la musique… En effet vous avez ça, mais vous êtes pris, votre coeur se fait arrêter parce que vous voyez vraiment tout le monde se mettre à nu. 

Je pense à Oncle Clifford, le personnage que je joue. Être non-binaire, le fait que tu dois rentrer à la maison avec elle. Elle s’identifie avec les pronoms elle/elle, mais tu dois rentrer à la maison, pour voir sa vie, la voir prendre soin de sa grand-mère. 

Il y une phrase dans la série qui dit : “Les contes de fées ne sont rien d’autres que des histoires d’horreur, avec des fins heureuses”. J’ai le sentiment qu’au cours de ces deux dernières années, à travers la pandémie, l’agitation sociale, Black Lives Matter, politiquement des choses se sont passées partout dans le monde. Beaucoup d’entre nous sont allés jusqu’à se demander :”qu’est ce qui peut nous briser ?”. Nous avons perdu des gens pendant la pandémie, le COVID… Je pense que dans le show, nous l’avons abordé, pour voir ces personnages à travers leur point de rupture et leur fragilité, mais vous pouvez aussi voir ce qu’il y a de l’autre côté. C’est une folle aventure, la saison 2 ! 

Pourquoi devrions-nous regarder P Valley ? 

Je pense que vous devez regarder P Valley, parce que c’est fabuleux et c’est fun ! Il y a tellement de contenus en ce moment, pas vrai ? Mais il n’y a rien de comparable. C’est une vision unique et fraîche ! Je pense que c’est fun, je pense que c’est inspirant. Je pense que cela va challenger votre esprit, et ce que vous pensez.

——-

Valley est disponible dés maintenant en France sur STARZPLAY, avec de nouveaux épisodes chaque dimanche !
Retrouvez les interviews des membres du casting ici : Shannon Thornton, Brandee Evans.

HYPESOUL

Leave a Response