HYPESOUL

Top 10 albums francophones de l’année 2020 :

Cette année 2020 s’est caractérisée par un monde du rap prolifique, beaucoup de projets sont sortis, beaucoup d’artistes ont émergé. Il est intéressant de retenir certains albums brillants, marqués d’une identité et qui ont enrichie ces 12 derniers mois.
10 : Kalash Criminel – Sélection Naturelle

Dans ce quatrième projet, Kalash Criminel marque un tournant dans sa carrière. Il arrive habilement à nous dévoiler un album coloré, dans lequel il se surpasse artistiquement. La diversité de ses flows ainsi que ses textes riches et même parfois engagés vont lui permettre de marquer l’auditoire. Il s’entoure d’artistes brillants tels que Nekfeu, Niska ou encore Damso.

9 : Green Montana – Alaska

Le jeune artiste belge signe un premier album aussi brillant que cohérent. Génie de la topline, il manie flows et mélodies pour plonger l’auditeur dans un environnement chaleureusement glacial. La froideur teintée de points lumineux, l’interprétation et l’esprit général font d’Alaska un très beau disque.

8 : Zola – Survie

Le deuxième projet de Zola marque un tournant dans sa jeune carrière. Il doit confirmer pour durer, et c’est un succès. Dans la continuité de « Cicatrices », il s’applique à diversifier ses flows, dans le choix des instrus et dans la cohérence générale du projet. Il invite Leto et SCH.

7 : PLK – Enna

PLK livre un blockbuster impressionnant avec cet album. Des morceaux kickés pour rappeler qu’il est bon dans cette discipline. Des sons plus mélodiques, un hit avec Heuss l’enfoiré. Polak réalise même un rêve de gosse en posant avec tonton Rim’k sur une instrumental oldschool aux airs modernes. Dans cet album, il y en a pour tous les gouts.

6 : Népal – Adios Bahamas

Rayonnant, c’est le mot que j’utiliserais pour qualifier ce projet. Dans cet album posthume, Népal prône la positivité, la remise en question et le travail sur soi-même. Adios Bahamas se caractérise également par la maitrise des flows, des mélodies. Des morceaux bien écrits, une identité pour chaque titre. Cercle fermé, il invite ses amis tels que Nekfeu, Doums ou encore Sheldon.

5 : Maes – Les Derniers Salopards

Après le succès de Pure, Maes revient fort en début d’année 2020 avec un album aussi complet que varié. Il trouve l’équilibre entre ses deux identités musicales, le kickage et le chant. Des titres chantés comme Imparfait dévoilent un aspect précieux de l’artiste.  Entre bangers et gros hits, Maes signe un des meilleurs démarrages de l’année.

4 : Freeze Corleone – LMF 

La Menace Fantome arrive comme un Ovni sur le rap. Freeze Corleone livre un album radical, et à l’encontre des projets formatés et politiquement corrects. Un disque à l’univers sombre, dans lequel l’artiste ne manque pas de technicité et de prestance. Des morceaux comme la géniale intro Freeze Raël ou encore Rap Catéchisme ft. Alpha Wann vont connaitre un succès particulier. Il s’entoure également d’artistes symboliques comme Alpha 5.20 ou encore Shone qu’il écoutait plus jeune.

3 : Damso – QALF 

Damso a voulu faire un album de musique, en privilégiant l’artistique au mainstream, en préférant la recherche à la facilité. Un beau projet qui s’inscrit dans un tout autre registre, tant au niveau des thèmes qu’au niveau de l’écriture. Il se livre beaucoup plus, et à tendance à plus aller dans les profondeurs des sujets dont il parle. Cette direction nous laisse nous interroger sur la suite de la carrière de l’artiste.

2 : Dinos – Stamina

Endurance, le mot approprié pour décrire la carrière de Dinos. Après bien des longues périodes difficiles, il s’impose. Après le brillant Imany, le complexe Taciturne, Dinos revient avec Stamina,. Un projet où son niveau de rap atteint un certain stade. Il mêle kickage et morceaux mélodieux poignants, et le disque est cohérent. Des featurings surprises comme le match retour avec Nekfeu après leur premier featuring en 2013 sont à découvrir.

1 : Laylow – Trinity

L’album Trinity de Laylow. Il arrive dans une ère où le mainstream est roi. Une ère où beaucoup de chefs de projets s’appliquent à choisir les morceaux d’un album pour maximiser les ventes. Une ère où il faut placer un morceau pour passer en radio, un autre pour les puristes, sans oublier le son love. Ce n’est pas le cas de Laylow, qui dévoile le 28 Février 2020 son album concept TrinityUn projet brillant, avec une ligne directrice digitalement originale. L’album doit être écouté dans l’ordre. La qualité d’interprétation de l’artiste se rapproche de la perfection, les interludes sont grandioses et nous plongent dans un univers. Laylow s’entoure d’invités de luxe tels que Lomepal, Spri Noir, Jok’air ou encore son acolyte digital Wit

Mentions honorables

Leto – 100 Visages
YL – Compte de faits
Zed Yun PavarottiBeauseigne

Youcef B.

<div id="zergnet-widget-65011"></div>nn<script language="javascript" type="text/javascript">n (function() {n var zergnet = document.createElement('script');n zergnet.type = 'text/javascript'; zergnet.async = true;n zergnet.src = (document.location.protocol == "https:" ? "https:" : "http:") + '//www.zergnet.com/zerg.js?id=65011';n var znscr = document.getElementsByTagName('script')[0];n znscr.parentNode.insertBefore(zergnet, znscr);n })();n</script>
Youcef Benouada
Né le 21 Juin 2002 à Saint-Dié des Vosges

Un commentaire

Leave a Response